SharePoint se décline en version mobile

AppsCloudCollaborationDSILogicielsMobilitéProjets
2 36 Donnez votre avis

Microsoft va prochainement lancer des apps de SharePoint pour iOS, Android et Windows. Une offre en droite ligne avec la stratégie Cloud-first, Mobile-first de Redmond.

Si SharePoint constitue, dans le catalogue de Microsoft, une offre de référence pour gérer du contenu, développer des intranet ou encore partager des fichiers, la solution dédiée au travail collaboratif a peiné à s’adapter à l’évolution des usages ces dernières années, notamment en matière de mobilité. Alors que SharePoint atteint les 15 ans, Microsoft entend bien lui redonner une seconde jeunesse en répondant à cette problématique de mobilité. Une intention parfaitement en phase avec la stratégie « Cloud First, Mobile First » exposée par Satya Nadella quelques mois après son arrivée aux commandes de la firme en 2014.

La firme de Redmond a donc profité de l’événement Futur of SharePoint, qui s’est déroulé à San Francisco mercredi dernier, pour partager les dernières évolutions de son logiciel désormais intégré à Office 365. Ou plus exactement, sur n’importe quel terminal. Une vision qui passe par le Cloud et la mobilité. « Nous avons dévoilé une nouvelle vision du Cloud-first, mobile-first et feuille de route pour SharePoint, ainsi que des innovations qui permettent aux personnes, aux équipes et aux organisations de découvrir, partager et collaborer intelligemment sur le contenu de partout et sur n’importe quel périphérique », souligne Jeff Teper, vice-président responsable des équipes OneDrive et SharePoint.

SharePoint iOS en juin

Outre Windows, une version mobile de la plate-forme d’outils de collaboration sera prochainement disponible pour iOS et Android a précisé le responsable. « Nous sommes ravis d’annoncer l’application mobile SharePoint, conçue pour Windows, iOS et Android, afin de mettre votre intranet dans votre poche, avec un accès fiable aux contenus, salariés, sites et applications de la société, où que vous soyez, déclare Jeff Tepper. Et l’application intégrera aussi vos sites SharePoint locaux. » Selon nos confrères de The Verge, iOS sera servi en premier. Une app SharePoint devrait faire son apparition sur l’AppStore d’ici fin juin. Les versions pour Android et Windows 10 arriveront plus tard dans l’année.

Parmi les nouveautés de SharePoint 2016, Microsoft met en avant l’intégration d’Office Graph, son outil de machine learning (auto-apprentissage) qui simplifie le travail de l’utilisateur en identifiant ses principaux fichiers ou les collaborateurs avec lesquels il travaille le plus ou de remonter automatiquement les informations susceptibles d’être les plus pertinentes pour lui. « Les bibliothèques et listes revitalisées permettent une productivité immédiate avec une expérience utilisateur intuitive et fournissent métadonnées enrichies, gestion du contenu et fonctionnalités qui peuvent soutenir les processus complexes de l’entreprise, commente Jeff Tepper. Nous introduisons également une nouvelle expérience de création et de publication qui permet de créer de belles pages, riches en fonctionnalités taillées pour la mobilité et faciles à partager avec votre équipe et l’organisation. »

Tenir la concurrence à distance

Bref, Microsoft veut maintenir SharePoint comme le centre névralgique du travail collaboratif de l’entreprise. L’éditeur a également annoncé l’arrivée de SharePoint Server 2016 qui intègre la suite Office 365 et le stockage Cloud OneDrive. Cette évolution vise à permettre à Microsoft de maintenir tête à une série de nouveaux acteurs dans l’offre de solutions de collaboration pour l’entreprise comme Dropbox, Box, ou encore Slack. Ce dernier revendique pas moins de 2,7 millions d’utilisateurs actifs et 800 000 entreprises clientes intéressées par son système de messagerie. Box, qui se concentre sur le stockage en ligne, déclare 45 millions de membres, et son concurrent direct, Dropbox annonce 500 millions d’utilisateurs et 150 000 entreprises qui ont souscrit à l’offre Dropbox Business. Pour sa part, Microsoft revendique 190 millions d’utilisateurs de SharePoint, 200 000 entreprises, 50 000 partenaires et 1 million de développeurs qui généreraient 10 milliards de dollars de valeur. Dont 3 milliards pour Redmond en 2015.


Lire également
Microsoft active Yammer par défaut dans Office 365 Business
Résultats Microsoft : Cloud de plus en plus first mais mobile out
Comment Clarins unifie sa communication interne sur Sharepoint


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur