Simplivity intègre le support Hyper-V dans Omnistack 3.5

CloudData & StockageDatacentersDSIProjetsServeursStockage
2 53 Donnez votre avis

Simplivity profite de la mise à jour de sa solution Omnistack pour intégrer le support de Hyper-V et de mettre en avant d’autres fonctionnalités.

Dans la bataille pour l’hyperconvergence, il y a une ligne de front qui commence à s’installer. D’un côté les pure players comme Nutanix, Simplivity ou Atlantis Computing et de l’autre les grands acteurs comme HP, EMC, VMware. En France, la tendance à l’hyperconvergence se concrétise comme le souligner les propos recueillis de deux intégrateurs.

Reste que pour les pure players, il est important de rester dans la course et d’innover. C’est ce que vient de faire Simplivity en annonçant la dernière version de son architecture hyperconvergée, Omnistack. L’édition 3.5 apporte plusieurs innovations. Jean-Baptiste Grandvallet, architecte solution chez Simplivity donne quelques détails. On trouver ainsi « une intégration intelligente de DRS (Distributed Ressource Scheduler) de vSphere  à travers un nouvel optimiseur nommé IWO (Intelligent Workload Optimizer). Il apporte une gestion dynamique de l’équilibrage de charges avec une géolocalisation des données ». Autre apport, une API Rest est disponible pour jouer « le rôle d’orchestrateur et de monitoring de l’ouverture avec les applications tierces, comme des portails Cloud pour du backup par exemple », souligne le responsable.

Un support de Hyper-V attendu

Pour la partie reporting, Simplivity apporte la solution Omniview auparavant réservée aux équipes de la firme et maintenant à disposition des administrateurs. Les clients pourront à partir d’un portail web avoir des tableaux de bord, des alertes, des fonctions de capacity planning. Un service basé sur de l’analyse prédictive des données systèmes récupérées par Simplivity.

Mais l’innovation la plus attendue est le support de Hyper-V. En débutant son activité, Simplivity avait focalisé sa solution Omnicube vers l’offre de VMware, dominante sur le marché de la virtualisation. Reste que selon Jean-Baptiste Grandvallet, « des clients nous ont fait la demande du support de Hyper-V de Microsoft pour des questions de licensing ». Un travail d’intégration avec System Center a été mené avec la création d’un prototype. « Il y a des choses à prendre en compte comme le changement de format de disques, etc. », précise l’architecte solutions. Si Omnistack 3.5 est disponible à partir du 18 avril prochain, le support pour Hyper-V suivra le calendrier de sortie de Windows Server 2016.

A lire aussi :

L’Omnicube de Simplivity conjugue déduplication et hyper-convergence

Atlantis Computing se lance dans l’hyperconvergence avec Hyperscale


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur