Skype se refait une beauté pour Linux

ChromebookCollaborationLogicielsOpen SourceOSPoste de travailRéseauxVoIP
1 8 Donnez votre avis

Fort de sa volonté de toucher le plus grand nombre d’utilisateurs, Microsoft a repris le développement de Skype pour Linux. Et aussi Chrome OS.

La refonte du client Skype pour Linux est en approche. « Aujourd’hui, nous sommes heureux d’annoncer le lancement de la version Alpha d’un nouveau Skype pour Linux, réaffirmant notre engagement envers la communauté Linux », annonce Claudius, un community manager de la plate-forme de communications unifiées en amont de la session de questions-réponses programmée ce mercredi aux États-Unis. L’offre de Skype pour Linux n’est pas une nouveauté en soi. Mais sa dernière version du client de communication s’arrête à la 4.3 quand celle pour Windows s’élève à la 7 aujourd’hui.

Mais Microsoft reconnaît aujourd’hui que Skype n’offre jamais autant d’attraction que lorsqu’il est disponible sur l’ensemble des plates-formes du marché. Comme l’affirme Claudius, « nous voulons faciliter l’accès à Skype pour tout le monde ». Et prendre autant de part de marché aux concurrents. Pour y parvenir, l’éditeur va développer un nouveau client qui s’appuiera sur le WebRTC, afin d’en assurer l’avenir auprès des utilisateurs Linux dans les années qui viennent. Développé au sein du W3C et de l’IETF, le WebRTC s’inscrit comme un protocole de communications unifiées qui s’appuie sur Internet pour établir ses services de voix et vidéo sur IP, partage de documents, etc., directement depuis un navigateur (ou autre client) sans passer par un module additionnel.

Skype Web Client pour Chrome

L’éditeur prévient que la version Alpha de Skype pour Linux est loin d’être pleinement fonctionnelle. Elle permet néanmoins les appels entre les utilisateurs de la plate-forme Open Source et ceux des versions Windows, Mac et Android. Mais pas vers les utilisateurs de la version 4.3 de Skype pour Linux (puisque la fonctionnalité n’y est pas proposée). Et les appels vers les mobiles et lignes fixes font encore partie des choses à réaliser. Tout comme les liaisons en vidéos. Néanmoins, dans une interface entièrement refondue en tirant partie de Skype UI, les utilisateurs pourront partager des documents, photos et vidéo et profiter d’une nouvelle génération d’émoticons.

A côté du client traditionnel pour Linux, Microsoft développe également le « Skype Web Client » en direction de Chrome (et Chromium) sous Linux et des Chrombooks sous Chrome OS. Un client qui s’appuie également sur le WebRTC pour opérer les communications à partir du site web.skype.com. Là aussi avec une version en stade Alpha. Mais les développements devraient progresser d’autant plus rapidement que les utilisateurs de ‘LinuxAlpha’ feront remonter leurs retour d’expérience.


Lire également
Microsoft promet du neuf pour la version Linux de Skype
Skype for Business en test sur les Mac d’Apple
Après le web, Skype s’invite dans les apps mobiles via un SDK


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur