Slack s’attaque aux grandes entreprises

CollaborationEditeurs de logicielsLogicielsProjets

La plate-forme de communication professionnelle Slack lance une version intégrant une gestion fine des droits et de la sécurité, des fonctions attendues par les DSI de grands groupes.

Slack dévoile Enterprise Grid, une nouvelle plate-forme construite pour les besoins spécifiques des grandes organisations comptant entre 500 et 500 000 employés. L’éditeur a également annoncé de nouvelles fonctionnalités de recherche et IA permettant à Slack de se comporter davantage comme un assistant numérique.

Bâtie au-dessus de sa plate-forme de communications, Enterprise Grid fournit une gestion centralisée des accès et une intégration de la sécurité à même de rassurer les DSI, y compris dans les secteurs lourdement réglementés comme la finance et la santé, assure l’éditeur. Sur Enterprise Grid, les administrateurs sont capables de créer des espaces de travail interconnectés épousant la structure de leur organisation. Ces espaces de travail peuvent être classés par département, équipe, emplacement, projet ou autre, et leurs membres disposent d’un espace dédié pour accéder aux individus, informations et applications pertinentes pour leurs projets. Les canaux de conversation peuvent s’étendre sur plusieurs espaces de travail, facilitant la collaboration entre équipes. L’expérience utilisateur de Slack, un des arguments qui ont fait le succès de cette plate-forme de communication professionnelle née en 2013, est maintenue, assure l’éditeur. 

Slack se rapproche de SAP

Parmi les premiers clients de la plateforme entreprise de Slack, un outil attendu depuis 2015 par les analystes, figurent IBM, Capital One et PayPal. Signalons que l’éditeur, valorisé environ 3,8 Md$, s’est aussi rapproché de SAP, qui a annoncé son intention de développer des bots Slack pour les besoins de ses clients. Le premier éditeur européen a également mis au point un plug-in permettant aux développeurs travaillant sur ses environnements d’embarquer la technologie de communication dans leurs applications.

A l’image de ses concurrents, que sont notamment Microsoft (avec Teams) ou Facebook (avec Workplace), Slack axe également sa stratégie sur l’intégration de l’IA. Un outil de recherche universelle vise ainsi à proposer une réponse unique consolidant les messages, les experts, les canaux, les fichiers et liens pertinents en rapport à une requête. L’éditeur explique également utiliser le Machine Learning afin d’afficher automatiquement les messages les plus importants à consulter en fonction du profil de l’utilisateur, une fonctionnalité basée sur ce que Slack appelle le ‘work graph’, une cartographie des interactions dans les organisations telles que les voient l’outil.

Slack a dépassé les 5 millions d’utilisateurs actifs quotidiens. 1,5 million d’entre eux ont opté pour une des deux versions payantes actuelles. Le prix de la version Enterprise Grid n’est pas public, les tarifs unitaires dépendant manifestement de la taille de l’organisation. Mais ils devraient se situer au-dessus de l’offre Plus actuelle (facturée 15 dollars par utilisateur et par mois).

A lire aussi :

Collaboration : avec Teams, Microsoft veut mettre une claque à Slack

Satya Nadella et Bill Gates bloquent le rachat de Slack

 

 

 

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur