Small Basic renouvelle son extension desktop

DéveloppeursEditeurs de logicielsProjets
3 2 Donnez votre avis

L’arrivée de la Fremy’s Extension sous Small Basic 1.2 renouvelle les possibilités de ce langage dans le cadre d’applications desktop traditionnelles.

Small Basic 1.2 a droit aujourd’hui à sa version de l’extension Fremy. La Fremy’s Extension apporte au langage de programmation Small Basic de Microsoft la possibilité d’accéder aux événements, types et fonctions .NET, améliorant ainsi l’interopérabilité entre Small Basic et les autres langages de programmation s’appuyant sur le framework .NET.

Autres avancées proposées par cette librairie, le support des éléments d’interface utilisateur, l’apport d’une fonction EVAL, la gestion de plusieurs fenêtres graphiques simultanées, un support XML, des timers et fonctions asynchrones, etc. Bref, de quoi créer des applications de qualité business à partir de Small Basic.

Un élément très important pour certains développeurs. Créé initialement pour les programmeurs débutants, en particulier les enfants, Small Basic a su en effet trouver sa place auprès des adeptes de Visual Basic, dont un certain nombre n’a pas su basculer vers Visual Basic .NET, jugé trop complexe.

Pour le développement occasionnel

Small Basic peut être étendu à volonté. Des compléments comme la Fremy’s Extension ou la LiteDev Extension permettent ainsi de le propulser dans le monde des applications desktop traditionnelles, voire business. À n’importe quel moment, il est en effet possible de générer du code Visual Basic .NET depuis Small Basic, et de l’intégrer ainsi dans un projet de classe professionnelle.

Par défaut, des fonctionnalités avancées sont proposées, comme un support Flickr ou Kinect. Le tout avec la possibilité de partager aisément ses créations sur le site officiel du langage (smallbasic.com)… directement depuis l’IDE.

À lire aussi :
Java, roi des langages de programmation en 2015
Programmation : Xojo passe au 64 bits, au Raspberry Pi et à LLVM
Programmation : Embarcadero met Clang et Windows 10 au cœur de son RAD

Crédit photo : © Ollyy – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur