SmartCar : le site auto d’Apple en approche ?

MobilitéOS mobilesSmartphones
Apple CarPlay
5 13 1 commentaire

Apple.auto, apple.car et apple.cars sont maintenant propriété de la firme de Cupertino. Pour CarPlay ou pour les AppleCars ?

Apple vient de mettre la main sur un lot de noms de domaine liés au secteur de l’automobile, dont apple.auto, apple.car et apple.cars. De quoi relancer les spéculations autour de la firme.

La plus probable est la montée en puissance prochaine de CarPlay, aujourd’hui disponible sur une sélection de voitures et d’autoradios. CarPlay permet à l’iPhone de voir son affichage déporté sur la console centrale du véhicule. Une présentation courant mars pourrait être l’occasion pour la firme de Cupertino de donner un coup de boost à cette offre. Plus de détails sur CarPlay sont accessibles sur cette page web du site d’Apple.

L’autre spéculation est liée au monde des véhicules de nouvelle génération. Plusieurs fois déjà une Apple Car a été évoquée. Ce véhicule électrique ultra connecté pourrait être une des premières SmartCars du secteur, avec à plus long terme la possibilité de voir apparaître des véhicules autonomes. Connue en interne sous le nom de Project Titan, la branche automobile d’Apple emploie aujourd’hui 600 personnes, avec comme objectif la sortie d’un premier véhicule vers 2019-2020.

De quoi relancer l’action AAPL ?

Cette nouvelle rumeur pourrait relancer l’intérêt des investisseurs envers Apple. Et il serait temps. L’action Apple s’affichait en effet à 111 dollars début 2015, contre seulement 96,96 dollars à la fermeture vendredi dernier.

L’année 2015 était pourtant bien partie, avec plusieurs pointes à plus de 130 dollars. Mais l’action Apple s’affiche en baisse depuis plusieurs mois déjà. Une chute qui se poursuit en 2016. L’action AAPL a en effet débuté à 102,61 dollars en début d’année, avant d’aligner plusieurs séances de baisse.

À lire aussi :
La capitalisation boursière d’Apple fond de 160 milliards $ en 2015
Les iPhone 6s et 6s Plus d’Apple, stars de Noël 2015
Jeff Williams devient le numéro deux d’Apple


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur