Smartphones et stockage au cœur de l’activité de Samsung en 2016

ComposantsData & StockageMobilitéPoste de travailSmartphonesStockageTablettes
Samsung
4 1 Donnez votre avis

Écrans OLED, puces mobiles et composants Flash NAND devraient soutenir l’activité de Samsung en 2016 dans les secteurs du display et des semi-conducteurs.

Samsung peut compter sur des contrats d’envergure pour remplir son carnet de commandes en 2016 dans le monde IT.

Le Coréen ET News nous apprend tout d’abord que Samsung Display va être chargé de produire des écrans OLED incurvés pour le compte d’Apple. Écrans incurvés que nous retrouverons dans une future version de l’iPhone. Contrepartie, la firme devra investir 7,4 milliards de dollars sur deux ans dans ses outils de production. Somme à laquelle Samsung Display ajoutera 823 millions de dollars afin de booster sa production d’écrans OLED à destination d’autres clients… dont Samsung Electronics, qui adoptera ce type de dalles dans certains de ses smartphones Galaxy. 2016, année de l’OLED ?

Autre contrat d’importance, la production des puces Qualcomm Snapdragon 820, qui est confiée à Samsung Electronics. Une belle affaire pour le Coréen, qui dame ainsi le pion à TSMC. Il est vrai que seuls Samsung et Intel sont en mesure de graver aujourd’hui des puces en 14 nm FinFET. La firme utilise d’ailleurs le 14 nm pour certains de ses Exynos, intégrés dans les smartphones et tablettes Galaxy. Le Snapdragon 820 est équipé de 4 cœurs ARM 64 bits Qualcomm Kyro cadencés à 2,2 GHz et d’un puissant GPU Adreno 530. Le tout assisté par un DSP Hexagon 680 et un modem LTE complet. Une combinaison qui promet d’apporter des performances extrêmes aux smartphones de haut de gamme vendus en 2016.

Zones d’ombre

Selon le média coréen Chosunibo, qui s’appuie sur des sources internes à Samsung Electronics, la firme estime que ses ventes de téléphones mobiles devraient atteindre les 413 millions en 2016. Un solide socle, mais en recul, puisque la production sur 2015 s’est élevée à 420 millions d’unités. La firme devra donc batailler pour se maintenir sur ce marché, avec à la clé une multiplication des offres et des prix toujours plus bas. Deux éléments qui devraient impacter défavorablement le bénéfice net réalisé dans ce secteur par Samsung.

Autre zone d’ombre, le marché du stockage. Samsung Electronics a pu compter sur les composants NAND Flash pour s’imposer en 2015 comme un des acteurs majeurs du monde des semi-conducteurs. Gartner classe ainsi la société en seconde position de son classement (derrière Intel), avec un chiffre d’affaires 2015 de 38,6 milliards de dollars. Voir à ce propos notre article « Semi-conducteurs : le dollar fort plombe le marché, Intel toujours en tête ».

Toutefois, comme l’a souligné Gartner, le marché des composants Flash NAND est très tendu, avec des prix orientés à la baisse. Un élément qui n’a pas réussi à tous les acteurs du secteur en 2015. Grâce aux composants Flash NAND, Samsung Electronics et SK Hynix ont progressé, alors que Micron Technology a souffert. C’est donc un piège que Samsung Electronics devra savoir éviter en 2016.

À lire aussi :
Samsung Electronics devrait rater de peu ses objectifs
CES 2016 : Samsung livre un SSD de poche de 2 To
Smartphones : Samsung baisse, Apple monte


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur