Des smartphones neufs infectés par des adwares et ransomwares

MalwaresMobilitéSécuritéSmartphones
4 46 Donnez votre avis

Ils sont neufs, et pourtant des malwares y sont installés. Des adwares et même des ransomwares ont été détectés par Check Point Software sur plusieurs smartphones neufs.

Check Point Software Technologies met aujourd’hui en lumière une pratique de plus en plus commune dans le monde des smartphones : la préinstallation de malwares chargés d’afficher des publicités et de capter des données personnelles.

Des logiciels indésirables qui sont donc présents dès le déballage du smartphone. Check Point insiste toutefois sur le fait que ces malwares ne sont pas présents dans la ROM d’origine du constructeur. Leur présence n’est donc pas due à ce dernier, mais bel et bien aux distributeurs, dont les opérateurs télécoms.

Des infections ont été trouvées dans 38 terminaux mobiles. La présence de Loki a été constatée sur plusieurs machines. Un ransomware a même été détecté sur l’un des smartphones testés. Slocker chiffre les fichiers de la machine et rançonne par la suite les utilisateurs. Le tout sur un smartphone neuf donc.

Seule solution : reflasher le terminal

La réinitialisation de la machine permettra dans la plupart des cas d’éliminer ces malwares. Mais pas systématiquement.

Ainsi, Check Point Software a relevé six cas où le malware a directement été installé dans la ROM du terminal. Il faudra alors la reflasher avec la ROM du constructeur pour revenir à la normale. Une opération qui ne sera pas à la portée de tous les utilisateurs.

À lire aussi :
Google proposera des successeurs aux smartphones Pixel en 2017
Meizu recharge complètement des smartphones en 20 minutes
Oppo intègre un zoom optique périscopique aux smartphones


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur