De nouveaux SoC Intel Atom pour serveurs en approche

CloudComposantsPoste de travailServeurs
Intel Atom Denverton

Les SoC Atom C3000 pour serveurs d’Intel se dévoilent sur la Toile. Des processeurs capables de résister à la montée des puces ARM.

Intel prépare en toute discrétion sa prochaine génération de puces Atom dédiée au monde des serveurs. Le géant des semi-conducteurs est aujourd’hui en difficulté et retarde la sortie de plusieurs de ses processeurs. Dans le même temps, il abandonne le marché des smartphones (voir à ce propos l’article « Intel lâche le marché des smartphones et tablettes non convertibles »).

La gamme Atom fait toutefois de la résistance dans le secteur des serveurs. AnandTech a ainsi pu mettre la main sur une carte mère Gigabyte. Au menu, un SoC Atom C3000 Denverton, qui présente une avancée de taille par rapport à la génération Avoton : un nouveau cœur de processeur gravé en 14 nm.

Du 14 nm et une nouvelle microarchitecture

Techniquement, l’Avoton 22 nm en microarchitecture « Silvermont » aurait dû être remplacé par une microarchitecture de nouvelle génération « Airmont », toujours en 22 nm, avant un ‘die shrink’ en 14 nm, sur base « Goldmont ». Intel a directement passé de Silvermont 22 nm à Goldmont 14 nm. Une excellente nouvelle.

Ces nouveaux composants devraient intégrer jusqu’à 16 cœurs Atom à 1,8 GHz, contre 8 précédemment. Les ports réseau, jusqu’alors limités à du 2,5 GbE, comprendront ici de la connectivité 10 GbE. De quoi contrer les puces ARM serveur. Côté mémoire, nous passons de la DDR3 à 1600 MHz à de la DDR4 à 2400 MHz. Enfin, le nombre maximal de ports SATA passe de 6 à 16.0

Cette nouvelle génération de SoC Atom pourrait être officialisée en fin d’année.

À lire aussi :
AMD et Intel repoussent la sortie de leurs prochains processeurs
Intel lance ses Xeon Phi autonomes, la gamme 7200 « Knights Landing »
Intel passe ses Xeon E7 4 et 8 sockets à la génération Broadwell en 14 nm


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur