Software Defined Storage : Suse lance Suse Enterprise Storage 5

CloudData & StockageOrchestrationStockage

La version 5 de Suse Enterprise Storage a animé la scène de la SUSECON 17. Une conférence également placée sous le signe des conteneurs avec la plate-forme CaaS et Cloud Application Platform.

Disponible en mouture bêta depuis le 2 mai dernier, Suse Enterprise Storage 5 (SES 5) arrive dans sa version finale. La société allemande entrée dans l’escarcelle de l’éditeur Micro Focus en novembre 2014 a soufflé ses 25 bougies cette année. L’occasion pour l’éditeur largement connu pour sa distribution SUSE Linux Enterprise d’asseoir sa position dans le domaine du stockage défini par le logiciel.

Une opportunité saisie à l’occasion de la conférence SUSECON 17, qui avait lieu à Prague cette année (du 25 au 29 septembre 2017), pour livrer des informations sur la mouture finale de Suse Enterprise Storage 5 (SES 5) bientôt disponible. Basé sur la version Luminous du projet open-source Ceph, SES est idéal pour l’archivage, la sauvegarde et le stockage massif de données.

Le contexte est celui d’une explosion des besoins en matière de stockage avec des données non structurées en croissance exponentielle. SES se présente dès lors comme une alternative au stockage dans le cloud (storage-as-a-service) et aux réseaux traditionnels de stockage de masse (HDD et SSD). De tout son poids, Suse entend ainsi être à la pointe dans ce domaine avec sa solution SES 5.

Dans cette optique, l’éditeur fait valoir l’utilisation de logiciels open-source qui réduit considérablement les coûts et les risques de verrouillage dans des solutions propriétaires (vendor lock-in). SES arrive ainsi à damer le pion à des offres commerciales basées sur des coûts au gigaoctet grâce à un modèle de licences.

Tant et si bien, qu’une étude publiée par IT Brand Pulse place l’offre de l’éditeur germanique en pole position en tant que solution de stockage peu onéreuse et fiable.

Performances doublées

Concrètement, SES 5 gagne en performances, d’un facteur 2 (voire plus) en vitesse d’écriture (par rapport à la mouture précédente), grâce à une réduction de l’empreinte des données assurée par la fonction de compression de données BlueStore. Il s’agit de la première offre commerciale à prendre en charge BlueStore au sein de Ceph.

Suse avance également des coûts opérationnels revus à la baisse pour les organisations grâce à son interface graphique utilisateur avancée. Il en résulte une gestion simplifiée avec le système de gestion de stockage open source OpenATTIC (technologie rachetée à it-novum en novembre 2016). La gestion de configuration devient également à la fois simple et souple grâce à l’intégration améliorée du logiciel Salt basé sur un principe de client (SaltStack) serveur (master).

Parmi les nouvelles fonctionnalités introduites par SES 5, on trouve des capacités de backup disque à disque évolutive, flexible et autonome, Suse affirmant qu’elles sont moins coûteuses que les offres traditionnelles alternatives grâce à son fonctionnement sur un matériel standard de l’industrie exploitant du logiciel open source. Une autonomie par ailleurs plébiscitée par les entreprises.

En matière de redondance des données, cette dernière version offre aussi une efficacité en termes de tolérance aux pannes et de grande disponibilité, grâce à l’EC (Erasure Coding) rendu possible avec les périphériques de réplication des blocs et le système de fichiers CephFS.

CaaS Platform 2 et Cloud Application Platform

D’autres annonces ont également été faites lors de la SUSECON 17 avec en particulier la plateforme CaaS (Containers as a Service) de l’éditeur dans sa seconde mouture et un aperçu de Cloud Application Platform.

CaaS Platform 2 est une plate-forme de gestion de conteneurs basée sur la technologie Kubernetes (automatisation du déploiement des applications conteneurisées). Cloud Application Platform est basée à la fois sur Cloud Foundry (application open source multi cloud de type platform as a service, PaaS) et Kubernetes.

La dernière plate-forme CaaS offre maintenant la technologie Helm pour le déploiement et la gestion des applications à grande échelle. Des mises à jour avec Kubernetes version 1.7 (fonctionnalité améliorée en termes de performance et d’extensibilité) et de SUSE MicroOS (désormais basé sur SUSE Linux Enterprise Server 12 SP3, soit la dernière version de SUSE Linux Enterprise Server, SLES) ont été ajoutés en vue d’améliorer la sécurité et le support matériel. Il existe également des configurations de déploiement prédéfinies d’AWS, Microsoft Azure et Google Cloud Platform.

Les jonctions avec SAP HANA (base de données in-memory organisées en colonnes) sont ré-affirmées avec des partenaires tels que Protera, un acteur qui propose la solution FlexBridge pour migrer sur la base de données de SAP.

Crédit photo : Rénald Boulestin

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur