Sopra Steria finalise le rachat de Cimpa auprès d’Airbus

ProjetsSSII
4 20 Donnez votre avis

L’ancienne filiale PLM d’Airbus rejoindra Sopra Steria le 1er octobre 2015. Avec Cimpa, la SSII veut conforter ses positions dans l’aéronautique, mais aussi dans l’industrie, les transports et l’énergie.

Première acquisition d’ampleur pour le groupe Sopra Steria fusionné en 2014. La SSII française et Airbus ont annoncé mercredi 29 juillet avoir finalisé leur accord de reprise de Cimpa, filiale de l’avionneur européen spécialisée dans la gestion du cycle de vie des produits (PLM). Cimpa rejoindra le groupe Sopra Steria dès le 1er octobre 2015. Le montant de l’opération n’a pas été communiqué.

En plus de renforcer le partenariat de longue date entre Airbus et Sopra Steria, « ce transfert offre à Cimpa de nouvelles perspectives de développement à long terme dans l’aéronautique ainsi que l’opportunité de diversifier ses marchés », a déclaré le président et directeur exécutif d’Airbus Fabrice Brégier.

Cimpa devra diversifier ses marchés

Cimpa emploie environ 1 000 personnes en Europe (France, Allemagne, Angleterre, Espagne), dont 450 à Toulouse et 300 à Hambourg. Elle a généré plus de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014, mais 8 % seulement auprès d’autres groupes qu’Airbus… Cimpa peine encore à se diversifier

L’impact du rachat sur l’emploi n’a pas été précisé. Le président fondateur de Sopra Steria, Pierre Pasquier, a simplement indiqué vouloir « conforter les positions » de la SSII « auprès des grands acteurs de l’aéronautique, mais également de l’industrie, des transports et de l’énergie, en capitalisant sur les domaines d’expertises de Cimpa ». Et accompagner la transformation numérique des clients du groupe.

Lire aussi :
Cimpa, filiale ingénierie d’Airbus, cédée à Sopra-Steria ou Infosys ?
Sopra Steria : le départ de François Enaud n’est pas une surprise

crédit photo © Kritchanut – Shutterstock

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur