Les start-up françaises séduisent le capital risque

Régulations
pluie d'argent (euros, dollars)
1 6 1 commentaire

Les jeunes pousses françaises ont levé 487 millions d’euros au second trimestre 2013, dont 132 millions d’euros pour les seuls services Internet, d’après le baromètre EY du capital risque. La France est en 3e position en Europe derrière le Royaume-Uni et l’Allemagne.

[Mise à jour 19/02/14] barometre EYAvec 487 millions d’euros levés en 177 opérations au second trimestre 2013, la France est en 3e position en Europe derrière le Royaume-Uni et l’Allemagne en nombre total d’opérations réalisées, d’après le baromètre EY (Ernst & Young) du capital risque. À elles seules, les entreprises de la filière numérique constituent 65% des opérations en nombre et 50% en valeur.

Le numérique domine

Les fournisseurs de services Internet attirent le plus d’investissements. Ils ont levé 132 millions d’euros en 68 opérations. Suivent : les entreprises du logiciel (115 M€ en 44 opérations), de l’électronique (63 M€ en 5 opérations), du secteur Medtech (43 M€ en 9 opérations) et des biotechnologies (40 millions d’euros en 10 opérations).

Tous secteurs confondus, les investissements augmentent selon le stade de maturité des projets. Ainsi, lors de l’amorçage 14 millions d’euros ont été levés en 29 opérations (soit un montant moyen investi de 500 000 euros). À l’occasion d’un premier tour de table, 147 millions d’euros ont été levés pour 92 opérations (montant moyen de 1,6 million d’euros). Et le montant moyen investi atteint 3,45 millions d’euros lors d’un second tour de table et 8,35 millions d’euros lors d’un 3e ou énième tour de table.

Pour favoriser la transformation de start-up en entreprises de taille intermédiaire (ETI) « de rang mondial », la France table sur le co-investissement public-privé. Ainsi, les principaux investisseurs sont Bpifrance (15 opérations), CapDecisif (9) et les fonds Partech (9). Enfin, Crocus Technology (34 M€), Talend (29M€ ), Pixium Vision (24,5 M€), Withings (23,5 M€) et Scality (17 M€) constituent le top 5 des investissements.


Voir aussi

Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur