8 start-up françaises en immersion dans la Silicon Valley

Régulations
5 62 Donnez votre avis

Antidot, Mirakl, The CosMo Company… Une poignée de jeunes éditeurs et spécialistes de la data et du marketing participent à la première de ubi i/o, programme d’accélération et immersion dans la Silicon Valley concocté par Ubifrance et Bpifrance.

Promu par Fleur Pellerin, ancienne ministre du Numérique et actuelle secrétaire d’État au Commerce extérieur, le développement international de start-up françaises se concrétise. Une poignée de jeunes pousses sélectionnées sur dossier (projet d’implantation, offre innovante et en adéquation avec les attentes du marché) participent à la première édition de ubi i/o. Ce programme d’accélération et immersion dans la Silicon Valley a été élaboré par Ubifrance, l’agence française pour le développement international des entreprises, et Bpifrance.

De Antidot à The CosMo Company

Parmi plus de 50 entreprises candidates, 8 start-up et PME présentant un fort potentiel de développement ont été sélectionnées par un jury de professionnels (Talend, Cumulus Networks…) et investisseurs (Iris Capital, Partech International…) actifs dans la Silicon Valley. Les heureux élus, acteurs du logiciel, de la data et du marketing, sont :

  • Antidot, moteur de recherche d’entreprise et expert de l’intégration de données ;
  • Contract Live, plate-forme Cloud de gestion de contrats ;
  • Makazi, spécialiste des logiciels et services de data marketing ;
  • Mirakl, éditeur d’une solution de place de marché en mode SaaS ;
  • Sublime Skinz, régie publicitaire spécialisée dans l’habillage de sites ;
  • The CosMo Company, société de services et éditeur de logiciels de modélisation et simulation ;
  • Tradelab, acheteur d’espaces publicitaires web, mobile et vidéo en temps réel ;
  • Vade Retro, éditeur de logiciels de protection de messagerie.

Une immersion californienne

Les 8 lauréats arrivés à San Francisco sont fin prêts pour une immersion de 10 semaines, du 5 mai au 11 juillet 2014, dans l’écosystème high-tech californien. Ils bénéficient d’un accompagnement personnalisé et de moyens marketing et logistiques pour créer des relations commerciales « solides » et viser à terme « une implantation durable sur le marché américain », explique Ubifrance. Il s’agit d’un véritable programme de « business development », assure l’agence publique, qui peut compter sur le soutien de ses équipes locales et de partenaires privés internationaux, dont AT&T, Oracle et Panasonic.

Une première semaine doit permettre aux lauréats de se familiariser avec le terrain, les neuf autres semaines visent à établir des relations d’affaires avec de potentiels clients et/ou partenaires. Parallèlement, seront proposés des ateliers stratégiques (développement et implantation sur le marché américain, propriété intellectuelle…), networking et évènements – Contract Live et Sublime Skinz, notamment, participeront au concours Launch Silicon Valley du 20 mai –.

« Les retours que nous obtenons déjà de la part de nos interlocuteurs américains confirment le potentiel de ces huit start-up », commente Stéphane Alisse, directeur du bureau UbiFrance à San Francisco, « et au-delà, celui du vivier d’innovation dont dispose la France », assure-t-il.


Lire aussi

François Hollande inaugure le US French Tech Hub


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur