Stéphane Schriqui, TomTom Telematics, « la géolocalisation évolue vers l’éco-conduite et l’intégration »

AppsBig DataData & StockageMobilité
3 32 Donnez votre avis

Pour Stéphane Schriqui, de TomTom Telematics, la géolocalisation est une aide à la conduite. Le futur s’oriente vers une plus grande intégration des données.

Tom Tom est connu pour sa cartographie et ses GPS, l’activité Telematics se concentre sur les entreprises et en particulier de la gestion et du suivi de la flotte de véhicule, explique Stéphane Schriqui dans des propos liminaires lors d’un entretien réalisé par Silicon.fr sur le salon Mobility for Business 2015. Il reconnaît qu’à son lancement la géolocalisation avait eu mauvaise presse au point d’être considérée comme « un indic » technologique. Cela a évolué vers l’éco-conduite, amélioration de la productivité des véhicules. Aujourd’hui, les équipes de Tom Tom Telematics regardent vers une plus grande intégration des données dans des outils métiers.

Sur ce dernier point, il évoque le cas de la gestion de tournées nécessitant une intégration avec les outils de gestion et de planification. Il peut y avoir en complément des modules d’éco-conduite, pour baisser la consommation d’essence (entre 5 et 15%), amélioration de la maintenance et de l’entretien. Les fonctions GPS, trafic, vont également apporter du confort aux chauffeurs.

Sur la partie développement, Tom Tom Telematics propose une tablette, la Pro 8 qui embarque des applications métiers comme le suivi des chauffeurs. Ces derniers disposent d’une application mobile pour gérer les trajets vie privée et profesionnelle.

Pour le futur, les voitures sont de plus en plus connectées, constate le responsable. Les applications de Telematics vont peut-être complètement disparaître en s’intégrant complétement au sein des applications métiers du client. Il y aura une livraison de données brutes capables de s’intégrer dans le SI du client.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur