Sungard entend marier continuité d’activité et infogérance

DSI
0 0 Donnez votre avis

Longtemps dirigée par Loà¯c de Montgolfier, la filiale française de Sungard Availability Services vient de passer sous la coupe d’un nouveau dirigeant  : Thierry Ghenassia (en photo). Sa nomination doit être officialisée en début de semaine prochaine. Déjà  directeur des opérations et du conseil de la filiale française depuis 2010, celui-ci doit piloter une «

Longtemps dirigée par Loà¯c de Montgolfier, la filiale française de Sungard Availability Services vient de passer sous la coupe d’un nouveau dirigeant  : Thierry Ghenassia (en photo). Sa nomination doit être officialisée en début de semaine prochaine. Déjà  directeur des opérations et du conseil de la filiale française depuis 2010, celui-ci doit piloter une «  phase de transformation des activités   », explique-t-il dans un entretien avec la rédaction. Bien connue sur les problématiques de continuité d’activité, la filiale française de la société américaine cherche désormais à  être mieux identifiée sur les services managés et l’infogérance de production. «  Cela fait déjà  quelques temps que nous développons les services managés (qui représentent 40 % de l’activité du prestataire en France, NDLR). Mais nous voulons accélérer sur ce segment   », assure le nouveau directeur général pour la France, la Belgique et le Luxembourg. Un levier pour ramener la filiale sur le chemin de la croissance. En 2012 – dernier exercice disponible -, le chiffre d’affaires s’est replié de près de 8 %, à  39,7 millions d’euros. L’activité a également perdu en rentabilité… tout en restant très profitable (le bénéfice net en 2012 atteint 4,3 millions, soit près de 11% de marge nette).

Si la filiale hexagonale compte déjà  quelques références en la matière (comme un grand assureur français qui a choisi Sungard tant pour de l’infogérance de production que pour des sujets relatifs à  la continuité), l’objectif est bien de se rapprocher des filiales américaine ou anglaise, plus avancées en matière de déploiement sur ce marché de l’outsourcing. Et Thierry Ghenassia de citer en exemple le contrat de 5 ans signé outre-manche avec la société de services et d’ingénierie Serco (plus de 100  000 employés dans le monde, 6,2 Md€ de CA), o๠Sungard a remporté, face aux grands spécialistes du domaine, un projet de transformation de la production informatique couplé à  la récupération des actifs IT et des salariés de la DSI du grand compte. «  C’est sur ce type de partenariats globaux que nous voulons nous positionner, commente le DG. Prendre 5 serveurs en infogérance ne m’intéresse pas.   » Le dirigeant dit cibler en particulier les comptes intermédiaires, mais également les grands comptes décentralisés. «  La moitié du CAC 40 figure déjà  parmi les clients de Sungard   », note Thierry Ghenassia.

Une activité devenue autonome

«  Si nous souhaitons nous renforcer sur les services managés, ce n’est pas parce que le marché de la disponibilité plafonne, assure le dirigeant et ex-DSI à  l’origine de la création du GIE informatique Silca au sein du Crédit Agricole au milieu des années 2000. Notre volonté est de continuer à  croitre sur ce marché   ». Pour ce faire, Sungard a mis sur le marché de nouveaux services «  innovants, sans équivalents à  ce jour   », assure Thierry Ghenassia. Et de citer Managed Recovery Program, une offre d’infogérance de la continuité de service o๠Sungard assure le maintien du plan de secours et s’engage sur des temps de restauration, ou encore Recover to Cloud, service permettant à  une entreprise de restaurer ses données dans le Cloud de Sungard. Reste que Sungard – ou l’autre grand prestataire traditionnel de services de continuité, IBM – doit affronter la concurrence de nouvelles offres, bà¢ties sur les infrastructures Iaas du Cloud.

La mutation de la filiale hexagonale intervient au moment o๠Sungard Availability Services devient une société à  part entière. Le 1er avril, cette activité a en effet été scindée du reste du groupe Sungard Data Systems, centré sur l’édition logicielle. Pesant environ un tiers du groupe avant scission, l’activité Availability Services, déployée dans 11 pays, représente un chiffre d’affaires de 1,4 milliards de dollars à  l’année. Son siège demeure celui du groupe Sungard, à  Wayne (Pennsylvanie). «  C’est une opportunité pour Sungard Availability Services de se développer plus vite   », veut croire le nouveau DG français.

Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à  l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Auteur : admin
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur