Surf au bureau, les Français en abusent 1h15 par jour

DSIMobilitéNavigateursPolitique de sécuritéPoste de travailProjetsSécurité
3 33 2 commentaires

Olfeo montre que le surf personnel au bureau progresse chez les salariés. Portés par les évènements de 2015, les sites médias, radios-vidéos se taillent la part du lion.

Olfeo, éditeur français de solutions de proxy et de filtrage de contenus web, a dévoilé les tendances et chiffres clés de son étude 2016 sur la réalité de l’utilisation d’Internet au bureau. En 2015, les employés français ont passé en moyenne 2h10 par jour (1h53 en 2014) à surfer sur le web depuis leur lieu de travail et l’utilisation personnelle d’Internet représente 58% du temps global passé sur la Toile, soit 1h15 par jour (en augmentation sensible par rapport à 2014 où « seulement » 50 minutes par jour étaient consacrées au surf personnel). Cela représente sur la semaine quasiment une journée de travail (6h15).

Selon cette étude, l’utilisation à des fins personnelles d’Internet au bureau aurait pour conséquence une chute de 17,6% de la productivité (contre seulement 10,2% l’année d’avant). Cette année, Olfeo n’a pas donné le montant en euros du manque à gagner annuel pour l’entreprise, mais en 2014, il l’évaluait à 6 656 euros par salarié.

« […] Outre l’impact sur la productivité ou la bande passante, le surf personnel est également souvent synonyme de risque informatique. Un employé trouvera moins risqué d’ouvrir une pièce jointe au bureau que sur son ordinateur personnel par exemple. La hausse du phishing et de l’utilisation des ransomwares montre chaque jour que les employés restent le maillon faible. Ne pas tenir compte ou maitriser ces enjeux peut aujourd’hui être lourd de conséquences pour une entreprise que ce soit au niveau de son activité, de son image ou des risques juridiques pour ne citer que ceux-là », ajoute Alexandre Souillé, président d’Olfeo.

Des salariés à l’écoute de l’actualité

Au niveau des catégories de sites les plus visités sur le lieu de travail, Olfeo a dégagé un trio de tête. Les plates-formes dédiées aux actualités et aux médias représentent 21% des consultations totales (+7% par rapport à 2014). Les blogs, forums et wikis pèsent 19% des visites. Enfin, les sites consacrés aux vidéos-radios comptent pour 15% des visites enregistrées au bureau, précise ITespresso.

Viennent ensuite les sites d’e-commerce (13%) et les réseaux sociaux (9%). A noter que cette catégorie recule de 3% sur un an. « 2015 a été une année particulièrement riche en actualité (attentats en France et à l’étranger, crise migratoire, séisme au Népal, etc.), ce qui a certainement contribué à la progression de la consultation des sites d’actualités », souligne Alexandre Souillé.

« La baisse des réseaux sociaux peut s’expliquer par un usage accru du smartphone, et notamment des applications de messagerie, qui en fait un outil privilégié par les employés pour interagir avec leur entourage ».

A lire aussi :

1 salarié sur 5 prêt à vendre ses mots de passe professionnels

Travail : les robots vont-ils supplanter les salariés ?

Crédit Photo : Di Studio-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur