Surfer au travail rend plus productif

Régulations

Une étude parfaite pour éviter toute culpabilité

Une bonne nouvelle qui ravira les salariés qui passent un peu de trop de temps sur le Net pendant leurs heures de travail. Selon une étude très sérieuse de l’université de Melbourne en Australie, naviguer sur YouTube et autres Facebook rend… plus productif. Et l’étude quantifie même ce bénéfice à 9% !

Voilà qui retirera toute culpabilité aux excités de la Toile au bureau !« Les gens ont besoin de s’évader un peu pour pouvoir à nouveau se concentrer »,explique Brent Coker, auteur de l’étude. « De courtes et discrètes pauses, comme un petit tour sur internet, permettent à l’esprit de se reposer, donc de favoriser la concentration lors d’une journée de travail, et au final, d’accroître la productivité. »Coker précise néanmoins que ces ‘temps de pause’ ne doivent pas excéder 20% du temps de travail…

Cette étude, qui montre que 70% des 300 salariés interrogés utilisent internet sur leur lieu de travail à des fins personnelles, vient donc contredire les craintes des directions des entreprises qui multiplient souvent les outils de filtrage du Web, craignant pour la productivité de leurs chers salariés.

« Les entreprises dépensent des millions en logiciels de blocage pour empêcher leurs employés de regarder des vidéos, de consulter des réseaux communautaires ou d’acheter en ligne sous prétexte que cela représente des millions en termes de productivité perdue », commente Brent Coker. « Ce n’est pas toujours le cas. »

Reste que surfer au bureau à des fins personnelles demeure risqué. En effet, les affaires de salariés licenciés pour usage intensif du Web au bureau se multiplient, des licenciements dans de nombreux cas confirmés par la justice.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur