Cloud

SUSE lance sa solution de cloud privé OpenStack

cloud © Beboy - Fotolia.com
2 0 Donnez votre avis

La première version stable de SUSE Cloud est maintenant disponible à la vente. Un produit qui permettra de créer et gérer des infrastructures de cloud privé. Le tout sur une base OpenStack.

SUSE Cloud 1.0 est dorénavant officiellement disponible. Ce produit est une suite intégrée, qui permet de créer et gérer des infrastructures de cloud computing privé (IaaS pour Infrastructure as a Service).

Nous vous l’avions présenté en avant-première dans le courant de l’été. Une galerie photo qui permettait de comprendre le fonctionnement de cette offre.

En associant des produits comme Crowbar et OpenStack, SUSE Cloud permet une gestion de bout en bout d’un IaaS privé, de la détection des serveurs physiques (et leur intégration au sein de l’infrastructure) à la définition des utilisateurs du cloud (avec gestion fine des ressources allouées), en passant enfin par le déploiement des machines virtuelles.

Un écosystème d’appliances

Bon point, la liaison affichée avec SUSE Studio. Les utilisateurs de SUSE Cloud pourront utiliser ce service pour créer et déployer des images sur leur IaaS, mais aussi – au besoin – sur un cloud public, afin par exemple de répondre à des pics de charge.

Mieux, les éditeurs (SAP, IBM, etc.) proposent eux aussi des appliances prêtes à l’emploi sur SUSE Studio, lesquelles pourront être directement déployées sur les cloud privés gérés par SUSE Cloud.

Première distribution OpenStack

À bien des égards, SUSE Cloud peut être vu comme une distribution OpenStack. En effet, ce produit agrège divers produits en un seul, avec du support et du backporting. C’est ni plus ni moins ce que la société réalise avec sa distribution Linux SUSE.

Toutefois, SUSE dispose ici d’un argument de taille en étant le seul acteur à ce jour à proposer une suite cloud basé sur OpenStack.

« SUSE Cloud marque l’aboutissement de la participation de SUSE à la communauté OpenStack, dont le but était de renforcer les composants OpenStack et de réaliser des solutions d’entreprise », résume Jonathan Bryce, président du conseil d’administration de l’OpenStack Project Policy.

Crédit photo : © Beboy – Fotolia.com


Voir aussi

Quiz Silicon.fr – Le vocabulaire du cloud