SUSE et Huawei, soutiens de SAP HANA en Chine

Bases de donnéesBusiness IntelligenceCloudData & StockageEditeurs de logicielsLogicielsOpen SourceProjetsServeurs
Huawei
3 26 Donnez votre avis

L’OS SLES de SUSE équipe la dernière appliance SAP HANA de Huawei. Les technologies allemandes se font une place sur les serveurs chinois… et les serveurs chinois en Europe.

En prélude à la SUSECon d’Amsterdam, SUSE annonce avoir travaillé avec Huawei afin de proposer son OS SLES (SUSE Linux Enterprise Server) sur une appliance de nouvelle génération dédiée à la solution de bases de données in-memory HANA de SAP.

« SUSE Linux Enterprise Server est la plate-forme leader pour les solutions SAP sur Linux, et notre coopération avec Huawei pour apporter notre système d’exploitation à leur nouvelle appliance SAP HANA démontre notre engagement commun à offrir des solutions éprouvées et fiables, explique Nils Brauckmann, PDG de SUSE. Nous sommes ravis de voir que SUSE progresse significativement en Chine. »

SAP en Chine, Huawei en Europe

Si SUSE confirme sa position sur le marché SAP, cet accord est également le signe de la montée de HANA en Chine. Une excellente nouvelle pour SAP.

Dans le même temps, Huawei rappelle qu’il est un acteur de poids dans le secteur des serveurs. Connue comme étant le troisième constructeur de smartphones et le premier équipementier télécoms au monde, la société chinoise est également très agressive dans le monde des serveurs et du stockage. La firme vient ainsi récemment de lancer une offensive en Europe dans le monde du stockage, avec une nouvelle stratégie visant à étendre l’adoption des systèmes flash au sein des datacenters.

Un profil qui n’est pas sans rappeler – y compris en taille – le voisin coréen Samsung Electronics.

À lire aussi :
SUSE adapte son offre aux serveurs Power Systems for SAP HANA d’IBM
Huawei prend la tête du marché chinois des smartphones
Les résultats de SAP boostés par le Cloud


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur