SUSECon 2015 : avec SLES 12 SP1, SUSE invite Docker au sein des mainframes

CloudDSIEditeurs de logicielsLogicielsOpen SourceProjetsServeursVirtualisation
SLES12 SP1 System z SUSE
4 6 Donnez votre avis

SLES 12 SP1 proposera de multiples avancées sur les mainframes, dont un support complet de la virtualisation KVM et des conteneurs Docker.

Les mainframes sont par essence synonymes de tâches mission critique. Une cible de choix pour SUSE, présent sur ce marché depuis maintenant quinze ans. Cette stratégie devrait rester très présente chez l’éditeur, qui appartient dorénavant au Britannique Micro Focus, un des grands noms du monde des mainframes.

Plus de mises à jour, plus de support

SUSE propose un support maximal de 13 ans pour son OS, qui permet d’accompagner le rythme souvent assez lent des certifications logicielles. Chose d’autant plus vraie sur les mainframes, où certains sont encore bloqués sur la SLES 10, alors même qu’elle arrive en fin de vie.

Avec SLES 12 (SUSE Linux Enterprise Server 12), des Service Packs seront proposés chaque année. Une accélération du rythme des mises à jour, mais qui s’accompagne d’une période prolongée de support de chaque Service Pack (pendant un maximum de 3 ans, après la période initiale d’environ 18 mois). De quoi laisser plus de temps pour basculer d’un Service Pack vers un autre, l’overlap entre deux pouvant atteindre les 3,5 ans.

SLES 12 a changé certaines des habitudes des utilisateurs de mainframes IBM. Avec une nouvelle procédure de boot où zIPL est remplacé par Grub 2 et une approche à deux partitions (afin de pouvoir accéder à de nouveaux systèmes de fichiers non supportés par Grub, comme Btrfs).

Autres changements, l’adoption de Systemd (démarrage du système et gestion des services), de Wicked (gestion des configurations réseau) et des Modules (des ensembles de packages spécialisés).

SLES 12 SP1 : de meilleures performances… et Docker !

Attendu pour mi-décembre, SLES 12 SP1 va apporter son lot de mises à jour pour les mainframes IBM, nous explique Marcus Kraft, gestionnaire produit chez SUSE (notre photo). À commencer par l’arrivée de l’hyperviseur KVM (en version IBM) et de Java 8 (en version IBM là encore).

Docker est aussi de la partie. Le support des conteneurs est accompagné d’images système SLES 11 SP4 et SLES 12 SP1. L’intégration est possible avec des offres comme SUSE Manager et SUSE OpenStack Cloud. Bref, une approche très standard de la virtualisation et des conteneurs, commune avec les autres architectures processeur couvertes par l’OS serveur de SUSE.

Cet alignement des fonctionnalités entre serveurs traditionnels et mainframes se retrouve aussi dans d’autres aspects, comme l’utilisation d’openQA pour les tests automatisés, le rollback intégral permis par Btrfs, ou encore le live patching proposé sur le noyau Linux.

Le support du chiffrement (logiciel comme matériel ; CES5S) et du réseau (dont le support OSA-Express5s) a été révisé, tout comme les outils de surveillance des performances (maintenant compatibles avec le z13). Autre avancée, le support de l’unité de compression/décompression matérielle des données zEDC.

Globalement, les performances du système et des applications sont en hausse, via le support SMT et SIMD, qui s’invite dans LLVM et GCC. Si le système reste compilé avec GCC 4.8, GCC 5.1 est également proposé.

SLES 12 SP1 supporte un large ensemble de mainframes IBM, comme les Z13, zEC12, zBC12, z196 et z114. Pour des raisons techniques, le support des z10 – trop anciens – n’est toutefois plus assuré par SLES 12.

À lire aussi :
Quiz Silicon.fr – Savez-vous tout de l’histoire de SUSE ?
Stockage : SUSE dégaine une offre SDS iSCSI sur base Ceph
SUSECon 2015 : SUSE à l’heure des serveurs ARM 64 bits


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur