Le marché des switches et routeurs recule en Europe

CloudComposantsDatacentersGestion des réseauxPoste de travailRégulationsRéseaux
1 1 Donnez votre avis

Entreprises et fournisseurs de services ont moins acheté de switches et routeurs en Europe qu’aux Etats-Unis et en Asie au premier trimestre 2016.

Au premier trimestre 2016, les marchés mondiaux des switches (couches ISO 2 et 3) et routeurs ont connu une hausse respective de 1,4% et de 3,3% par rapport à 2015, rapporte le cabinet d’études IDC. Entreprises, opérateurs et fournisseurs de services de la planète ont dépensé 5,48 milliards de dollars en commutateurs et 3,47 milliards en routeurs pour enrichir leurs réseaux.

Le marché des switches a surtout été porté par deux régions : l’Asie-Pacifique (hors Japon presque stable à 0,8% de baisse) avec 13,2 % de hausse, et l’Amérique du Nord qui progresse de 3,6 %, dont 4,2% pour les seuls Etats-Unis. Toutes les autres régions déclinent : l’Europe de l’Ouest recule de 6,3%, l’Europe centrale et de l’Est régresse de 7,5%, l’Afrique-Moyen-Orient s’affaiblit de 8,2% et l’Amérique latine plonge de 10,5%. « L’incertitude macroéconomique entrave la région EMEA, tandis que l’Amérique du Nord et l’Asie-Pacifique (hors Japon) continuent les cycles de rafraîchissement de l’infrastructure pour préparer les réseaux à la transformation numérique », commente Rohit Mehra, vice-président de l’infrastructure réseau chez IDC.

Ralentissement du 10GE

Sur le plan des modèles de switch, l’offre 10 Gbit/s Ethernet (10GE) cède du terrain au profit du 40GE. Rappelons que l’industrie se prépare à l’arrivée de l’offre 25/50/100 GE. Si les ports 10GE ont vu leur nombre progresser de 8,3 millions (+29,8%), le chiffre d’affaires à tout juste atteint les 2 milliards de dollars, soit une petite hausse de 1,2% due à une chute des prix sur ce segment. A l’inverse, le 40GE se contente d’alimenter le réseau de 1,8 million de nouveaux ports (+112%) pour frôler les 680 millions de dollars (+32,9%). IDC s’attend à ce que le 40GE devienne le principal moteur de la croissance des commutateurs Ethernet en 2016. Quant au 1GE, il fait de moins en moins les affaires des équipementiers : si, en volume, le segment progresse de 9,7%, ses revenus régressent de 5,1%.

Côté routeurs, IDC note une progression du marché de 3,3%, sans préciser le montant dans son communiqué. Une croissance qui émane des fournisseurs de services (+4,9%) tandis que les entreprises reculent (-1,6%). « Un marché à surveiller de près au cours des prochains trimestres alors que les architectures software-defined commencent à s’emparer du WAN, ce qui permet aux gestionnaires de réseau d’entreprise et fournisseurs de service de bénéficier de nouvelles capacités », indique l’analyste. L’Asie-Pacifique (hors Japon) et l’ Afrique et Moyen-Orient sont les seules régions à profiter d’une croissance sur le trimestre (respectivement 30,6% et 12,2%). Les autres zones géographiques reculent, de l’Europe de l’Ouest (-1,9%) et centrale (-7,9%) à l’Amérique du Nord (-4,9%) et du Sud (-14,4%) en passant par le Japon (-3,5%).

Huawei poursuit son ascension

Sous l’angle fournisseurs, Cisco se maintient largement à la tête du marché mais voit néanmoins ses revenus reculer de 4% sur le marché des switches et de 2,4% sur celui des routeurs. Ce qui lui confère des parts de marché de 59% et 48,8% respectivement. De son côté, Juniper Networks voient ses revenus augmenter avec les routeurs (+2,7%) et décroitre sur les switches (-7,3%). Huawei profite de son élan tant sur les routeurs (+34,1%) que les switches (+33,2%). La part du fournisseur chinois dans les boîtiers de routage dépasse désormais celle de Juniper : 16,3% contre 14,5%. Enfin, Hewlett Packard Enterprise (HPE) améliore de 18,1% ses ventes de switches.

 


Lire également

Cisco contrôle un tiers du marché de l’infrastructure
La Chine et l’Europe au secours du marché des routeurs

crédit photo © Roman Medvid – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur