Symantec : CEO évincé, alerte sur les prévisions

Sécurité
1 8 Donnez votre avis

Symantec est en pleines turbulences en annonçant un avertissement sur ses revenus du 4ème trimestre 2016 et l’éviction de son CEO.

La stabilité n’est pas encore au rendez-vous chez Symantec. Le spécialiste de la sécurité a lancé une alerte sur ses prévisions de ventes pour le 4ème trimestre 2016. Il avait anticipé des revenus compris entre 885 et 915 millions de dollars pour cette période. Mais Symantec vient de rectifier sa prévision en tablant maintenant sur un revenu de 873 millions de dollars.

Pour expliquer cette baisse, la firme américaine constate un changement de préférence d’achat de solutions de sécurité par les clients en allant vers le Cloud. Cela se traduit par une baisse des revenus des licences. Or si ce changement avait été anticipé, il est plus rapide que prévu. « Quand les gens migrent vers le Cloud, nous obtenons 1/24 des revenus que nous devrions percevoir, plutôt que le paiement d’une licence sur 2 ans », précise la société.

Trouver un nouveau CEO pour ouvrir un autre chapitre

Des prévisions qui ne sont pas sans conséquences, Mike A. Brown va quitter la société. Une éviction entérinée par le président du conseil d’administration, Daniel H. Schuman. Ce dernier a précisé dans un communiqué que cette décision s’apparente à un « plan de transition de CEO ». Mike A.Brown a fait le travail demandé, c’est-à-dire repositionner Symantec comme un acteur unique de la sécurité et en se séparant de l’activité stockage Veritas. « Compte tenu de notre solidité financière et d’une plus grande visibilité de notre leadership en matière de cybersécurité, c’est le bon moment pour ouvrir le prochain chapitre de la croissance de Symantec », explique le dirigeant. A noter que Mike A.Brown est aussi déchu de son titre de président de Symantec. Pour le remplacer temporairement, le Dr Ajei S.Gopal va prendre la présidence et le rôle de directeur des opérations.

Pour mémoire, Mike A.Brown avait pris ses fonctions en septembre 2014 après être resté 6 mois comme CEO par intérim. Il succédait à un ballet de CEO, Steve Bennett et Enrique Salem en seulement quelques années.

A lire aussi :

HTTPS : Google bannit les certificats Symantec de Chrome et Android

Symantec en quête d’un repreneur pour Veritas ?

crédit Photo :  farland80-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur