Le syndicat Alliance@IBM suspend ses activités

ProjetsRégulationsSSII
4 2 Donnez votre avis

Faute d’atteindre la taille critique, l’organisation de salariés Alliance@IBM suspend ses campagnes sur l’emploi et les restructurations au sein de la multinationale informatique.

Alliance@IBM, une branche locale du syndicat Communications Workers of America créée par d’anciens employés du groupe informatique, suspend son site et ses campagnes. « Des années de suppressions d’effectifs et des pertes d’adhésions ont laissé des traces », indique l’organisation de salariés. Au milieu des années 1980, IBM employait près de 230 000 personnes aux États-Unis, contre 71 000 aujourd’hui, selon l’Alliance. Un nombre inférieur aux effectifs estimés de la firme en Inde. Dans ce contexte, l’Alliance qui depuis 1999 diffusait des données relatives à la stratégie RH et aux restructurations de la mutinationale, n’a jamais atteint la taille critique nécessaire pour renforcer son organisation. Et ce malgré l’intérêt d’employés, d’élus et de journalistes, à l’international y compris.

Des milliers de sympathisants, peu d’adhérents

Au mieux de sa forme, l’organisation comptait 400 adhérents payants, contre 200 à l’heure actuelle, rapporte Computerworld, et son site pouvait toucher 140 000 visiteurs ou plus lors d’une vague de licenciements. Malheureusement «  nous avons été incapables de construire un mouvement de masse à l’intérieur d’IBM qui aurait un impact positif pour les employés et leurs familles. Beaucoup aurait pu être fait si nous avions été des milliers de membres, mais cela n’a jamais été le cas », a déclaré Lee Conrad, qui fut coordinateur national de Alliance@IBM. Le site de l’organisation est archivé, et sa page Facebook reste active. Un autre site pourrait également voir le jour à l’avenir.

Lire aussi :

IBM : résultats décevants sur fond de dollar fort et de crise chinoise

crédit photo © Ditty_about_summer / shutterstock.com

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur