CloudVirtualisation

Synology RS10613xs : le stockage évolue avec l’entreprise

synology-rs10613xs-stockage-entreprise
3 1 Donnez votre avis

Serveur de stockage en rack, le Synology RS10613xs est conçu pour assurer la disponibilité et la sécurité des données d’entreprise, dans des configurations en Intel Xeon se prêtant à des tâches intensives, notamment la virtualisation avec Windows Server 2012.

Synology étoffe son catalogue de serveurs de stockage avec le modèle RS10613xs, qui peut accueillir jusqu’à 40 To de données sur 10 baies, en SAS, SSD ou SATA-III à 6 Gbit/s, dans un rack au format 2U.

Il est possible de maximiser cette capacité jusqu’à 424 To sur 106 volumes (idéal pour des PME), via des unités d’extension RX1213sas, à brancher sur un connecteur dédié. Autre marque d’évolutivité, les 8 Go de mémoire vive ECC (Error Correction Code) sont extensibles à 32 Go. En revanche, dans cette configuration monosocket, le processeur Intel Xeon quadricoeur à 3,3 GHz ne bouge pas d’un iota. Associé à une carte d’interface 10 GbE à 2 ports sur PCIe, l’ensemble permet néanmoins d’atteindre les 2000 Mo/s en lecture sur une stratégie en RAID 5.

À cet égard, le RS10613xs se prête à des usages intensifs, tout particulièrement la virtualisation des serveurs, avec notamment une certification pour le nouveau Windows Server 2012. Microsoft Hyper-V et Citrix XenServer sont pris en charge, mais le système est optimisé pour une utilisation en conjonction avec VMware vSphere 5. Le support des services d’annuaire (LDAP et Windows Active Directory) facilitent l’intégration au sein des infrastructures préexistantes, dispensant de recréer des comptes d’utilisateurs.

Disponibilité maximum

Pour assurer une haute qualité de service, outre ces débits accrus, une technologie de cache SSD « optimise les processus intensifs en lecture aléatoire », jusqu’à 400 000 opérations d’entrée-sortie par seconde. Un fort taux de disponibilité est assuré par la technologie High Availability, qui consiste à transférer automatiquement la charge entre deux serveurs au sein d’un cluster en cas de dysfonctionnement.

Cette stratégie de basculement à chaud s’applique également aux alimentations, aux systèmes de ventilation et aux interfaces réseau, tous redondants. Enfin, le remplacement des disques peut s’effectuer sans interruption de service. En toile de fond, la sécurité des données est assurée par un système de réplication à l’échelle de sites distants, entre plusieurs NAS de Synology. La sauvegarde est effective au niveau des blocs (iSCSI LUN), avec un cryptage sur Rsync.

Service continu

Des configurations RAID dites « flexibles » permettent de rationaliser la distribution du stockage et d’augmenter à la demande la capacité des volumes logiques. La migration est transparente pour l’utilisateur final, qui conserve un accès permanent aux données. En cas de panne avérée, intervient Synology Replacement Service Europe, une procédure d’échange standard sur site, à J+1, option en sus à la garantie de 3 ans caractéristique du catalogue du fabricant.

Les 4 ports USB 2.0 intégrés accueilleront des mémoires de masse ou encore des périphériques tels que des imprimantes, que le système d’exploitation DiskStation Manager, embarqué dans les NAS de Synology, partagera sur le réseau et virtualisera éventuellement. À noter la compatibilité avec l’IPv6, la prise en charge des réseaux locaux virtuels, un service de notifications push et une mise en marche/extinction programmable.

Crédit photo : Synology