Poste de travailStockage

Synology : un serveur de stockage rack en Xeon pour stimuler la virtualisation

synology-serveur-rack-virtualisation
1 1 Donnez votre avis

Avec le RS3413xs+, un serveur en rack sous Intel Xeon, Synology veut stimuler la virtualisation de l’infrastructure informatique et du stockage en entreprise, y compris à l’échelle des sites distants.

Pour apporter une réponse adéquate aux problématiques de coût et de maintenance que soulèvent le stockage et la virtualisation des ressources informatiques en entreprise, Synology étoffe le haut de gamme de ses serveurs de stockage en rack avec le modèle RS3413xs+.

Outre le déploiement du cloud, la puissance des processeurs Intel Xeon E5 quadricœurs à 3,3 GHz destine ce type de produit au traitement du big data à l’échelle de la moyenne entreprise, avec une promesse : assurer l’intégrité des données et faciliter leur récupération en cas de sinistre, sur le réseau local (LAN) et les sites distants (WAN).

Sur une même unité, la prise en charge de la mémoire vive de type ECC (Error Correction Coding) jusqu’à 32 Go s’associe au support des configurations RAID, facilitant la reconstruction de partitions en cas de défaillance d’un disque. La réplication des données peut aussi s’effectuer au niveau des blocs (plus de granularité qu’avec les fichiers), entre plusieurs NAS Synology.

Uniformiser la redondance

Les engagements s’expriment également en termes de disponibilité. Dans cet esprit, le principe de redondance, par lequel un élément prend le relais d’un autre en cas de défaillance, est appliqué aux quatre interfaces Ethernet Gigabit, mais aussi aux alimentations (consommation de 144 W en accès) et aux ventilateurs système. De même, il est possible de redimensionner sans interruption de service les volumes multiples définis dans le cadre de configurations RAID.

Autre credo, l’évolutivité : le stockage est extensible à 136 To par unité, sur 34 disques (2,5, 3,5 pouces ou des SSD). Au catalogue des options, on trouve, pour étendre cette capacité, un boîtier additionnel à relier au RS3413+ via le port eSATA à 12 Gbit/s, mais aussi une carte d’extension intégrant deux interfaces 10 GbE (Ethernet à 10 Gbit/s).

Du potentiel à exploiter

Dans ce type de configuration, avec des SSD Kingston de 64 Go, Synology a mesuré des débits de transfert avoisinant les 2 Go/s, pour un pic à 200.000 IOPS. Un indicateur de performances suffisamment évocateur. Pour optimiser plus encore les ressources à disposition, la technologie de ‘thin provisioning’ les virtualise et en réorchestre à la demande l’allocation logique, au niveau des blocs. Un procédé invisible pour l’utilisateur final, mais qui permet de récupérer de l’espace disque.

Quant au système d’exploitation DiskStation Manager 4.1, il ouvre le RS3413xs+ à des usages au-delà du stockage. Citons la fonction serveur d’impression, la reconversion en centrale de vidéosurveillance ou en station d’hébergement web, la gestion d’une messagerie électronique d’entreprise, le rôle d’un serveur FTP, etc.

Crédit photo : Synology