L’essor des systèmes hyperconvergés se confirme

CloudData & StockageDSIGestion des réseauxLogicielsProjetsRéseauxServeursStockage
1 39 Donnez votre avis

Le segment HCIS enregistrerait la plus forte croissance du marché des systèmes intégrés en 2016 et pourrait atteindre les 5 milliards de dollars en 2019, selon le cabinet Gartner.

Les systèmes intégrés hyperconvergés (HCIS) devraient croître de 79 % et peser 2 milliards de dollars en 2016, selon le cabinet Gartner. L’hyperconvergé, que promeut la société d’études, pourrait même atteindre les 5 milliards de dollars dès 2019, soit 24 % du marché des systèmes intégrés.

Gartner considère le HCIS comme une plateforme offrant des ressources partagées de calcul, stockage et réseau. Le tout est défini par le logiciel, et s’appuie sur du matériel informatique standard et une interface de gestion unifiée. Des acteurs comme Cisco, EMC avec VCE, Oracle, NetApp, HPE, Nutanix ou encore SimpliVity s’y activent.

Une troisième phase pour les systèmes intégrés

« Avec l’hyperconvergé, les systèmes intégrés entrent dans leur 3ème phase », a déclaré Andrew Butler, vice-président du cabinet Garner. La phase 1 (celle des systèmes serveurs lames) se serait déroulée de 2005 à 2015. La phase 2 (celle des infrastructures convergées) aurait débuté en 2010 et se poursuivrait jusqu’en 2020. Et la phase 3 (celle du déploiement continu de microservices et applications) se poursuivrait jusqu’en 2025. Mais elle ne fait que débuter. Et les cas concrets d’utilisation du HCIS permettant de briser les silos existants sont encore limités dans les entreprises.

Lire aussi :

Hyperconvergence : après le buzz, la concrétisation en France ?
Simplivity intègre le support Hyper-V dans Omnistack 3.5
Télégrammes : Nutanix diffère son IPO…

Mikhail Starodubov / Shutterstock.com

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur