géolocalisation

Crédit Photo : Nucleartist-Shutterstock

CNIL et Inria : les apps Android et iOS toujours aussi indiscrètes

Pour sa deuxième vague de tests sur la collecte des données personnelles par les smartphones, l’Inria et la CNIL se sont focalisés sur l’OS mobile de Google après celui d’Apple. Deux tendances ressurgissent : l’intensité d’accès à la géolocalisation et la course des apps aux identifiants.