high-tech

High-tech : l’Europe perd du terrain sur l’échiquier mondial

Seuls 9 des 100 premiers groupes mondiaux de haute technologie ont encore leur siège social en Europe. Ils ne seront plus que 8, une fois finalisée l’acquisition de la division mobile de Nokia par Microsoft, d’après AT Kearney. Outre le passage sous pavillon américain d’entreprises européennes, le déficit de vision stratégique explique le repli du continent.