Mirai

ddos-attack

DDoS : la menace de moins en moins fantôme

OVH, Krebsonsecurity et surtout Dyn et un pays entier, le Libéria. Au cours de l’année, les attaques DDoS ont fait la preuve de leur nocivité et surtout de leur puissance croissante. Un regain d’activité qui s’appuie sur le détournement d’objets connectés, la spécialité du malware Mirai.

Maksim Kabakou / Shutterstock

Rakos, un nouveau botnet IoT en constitution

Après Mirai, voici venir Rakos, un malware infectant des serveurs et des réseaux d’objets connectés, tournant sous Linux, afin de créer des botnets. ET, demain, lancer des attaques DDoS.