Talend est entré officiellement au Nasdaq

Big DataData & StockageLogicielsOpen Source
0 23 Donnez votre avis

Talend a fait son entrée en Bourse au Nasdaq. Le plombier de la data a émis plus de 5,25 millions de titre à 18 dollars l’action.

Difficile de rater la nouvelle sur la page d’accueil du site Internet de Talend : le « plombier de la data », fournisseur de solutions pour l’intégration et la gestion de données, est désormais coté en Bourse.

La société basée entre la France et les États-Unis a fait, ce vendredi 29 juillet 2016, son entrée sur le Nasdaq, sous la ligne de cotation TLND… avec le hashtag #BeDataDriven.

À raison de 5,25 millions de titres émis au prix unitaire de 18 dollars, l’opération lui permet de lever 94,5 millions de dollars. C’est plus que les 86,25 millions annoncés à titre indicatif dans le document préliminaire communiqué à la SEC (Securities and Exchange Commission, organisme de contrôle et de régulation des marchés financiers américains).

Un peu plus d’actions

Goldman Sachs, J.P. Morgan, Barclays et Citigroup accompagnent cette IPO dotée d’une option de surallocation à hauteur de 787 500 actions ; 456 852 étant émises par Talend, le reste par l’un de ses actionnaires, dont l’identité n’est pas précisée.

Le prospectus d’IPO fournit quelques indications sur la répartition du capital, constitué, au 15 juin 2016, de 22 702 403 actions.

Le fonds Silver Lake en détient, via son véhicule Toro Acquisition et ses entités affiliées, 25,4 % (5 670 102 titres). Suivent Idinvest Partners (20,1 %), Balderton Capital (20 %), Galileo Partners (8,2 %) et Bpifrance (6,9 %).

Fabrice Bonan, cofondateur et ex-directeur du développement produits, en est, stock options comprises, à 5 %, contre 3,8 % pour le CEO Michael Tuchen (ex-Microsoft), 3 % pour Brad Stratton (vice-président au commerce international) et autant pour Bertrand Diard (resté au conseil d’administration après avoir lâché les commandes en 2013).

La croissance à l’international

Avec 566 employés revendiqués au 31 mars, Talend n’est pas rentable sur son exercice 2015 : 22,2 millions e dollars de pertes pour un chiffre d’affaires en hausse de 27 % à 75,9 millions de dollars, dont 62,7 millions tirés des offres commercialisées par abonnement.

La France ne représente plus que 19,6 % du CA, tandis que le gros de la croissance se trouve en zone Amériques (+ 46 %, à 27,4 millions de dollars, contre + 15 % en EMEA, à 34,3 millions). Les investissements en commercial/marketing pèsent lourd dans la balance, à 49,1 millions de dollars, contre 15 millions en R&D.

Talend dit avoir « aidé plus de 1 400 clients dans le monde ». Et cite, parmi ses références « à plus de 100 000 dollars », Air France-KLM, Allianz, General Electric, Hilton, Lenovo, Michelin, Orange, Siemens ou encore Sony. Dans son écosystème de partenaires figurent, entre autres, Box, Cloudera, Hortonworks, IBM, MapR, AWS, Google, Salesforce, HPE et Teradata, précise ITespresso.

On notera que la société avait transmis son prospectus de manière confidentielle à la SEC en vertu du Jumpstart Our Business Startups Act. Cette loi en vigueur sur le territoire américain permet aux sociétés dont le chiffre d’affaires est inférieur à 1 milliard de dollars de tester la réceptivité des marchés publics sans avoir à leur communiquer de données financières.

A lire aussi :

Talend, les détails de l’introduction en bourse dévoilés

Talend à Nantes

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur