Quels tarifs pratiquent les développeurs freelance en France ?

Bases de donnéesData & StockageDéveloppeursLogicielsOpen SourceProjets
2 13 Donnez votre avis

Au deuxième trimestre 2015, les tarifs des spécialistes des langages Python et C# ont augmenté, selon Hopwork. Le tarif jour moyen peut varier du simple au double en fonction du langage utilisé et de la localisation des développeurs freelance.

Après avoir levé 1,5 million d’euros en mai auprès du fonds d’investissement Isai, la start-up française Hopwork publie l’édition trimestrielle de son baromètre de l’emploi freelance en France. Au deuxième trimestre 2015, les développeurs (backend, web et mobile) et les spécialistes des bases de données représentent près de 40% des 9000 indépendants inscrits sur la plateforme de mise en relation professionnelle, et concentrent 47% des demandes de missions. Parmi les développeurs, seuls les spécialistes de Python et C# ont vu leur tarif jour moyen augmenter d’un trimestre à l’autre.

Scala devance largement Ruby, Java, Python…

Avec près de 34% des recherches effectuées sur la plateforme de mise en relation entre freelances et entreprises au deuxième trimestre 2015, contre 36% au premier trimestre, le développement « backend » est toujours la catégorie la plus populaire sur Hopwork. Un développeur backend affiche un tarif jour moyen (TJM) de 391 €/jour, contre 338 €/jour pour un développeur web/mobile. Cependant, les tarifs moyens peuvent varier du simple au double en fonction du langage de programmation maîtrisé et de la localisation des développeurs indépendants.

Bien que PHP (30% des recherches) soit le second langage le plus populaire sur la plateforme derrière Java (40% des recherches), les développeurs PHP affichent une fois encore le tarif jour moyen le plus bas à 326 €/jour au niveau national (394 €/jour à Paris, 277 €/jour à Nice). Ce sont les développeurs Scala qui affichent toujours le TJM le plus élevé (575 €/jour au niveau national et 638 €/jour à Lyon). Ils devancent ainsi les développeurs Ruby (440 €/jour), Java (431 €/jour) et Python (428 €/jour au T2, contre 422 €/jour au T1). Suivent à distance les spécialistes de Javascript (376 €/jour), de C++ (365 €/jour) et de C# (347 €/jour au deuxième trimestre, contre 339 €/jour en début d’année).

Cassandra paye plus que Neo4j et Elasticsearch

Du côté des bases de données, malgré une baisse sensible de tarif, Cassandra reste en tête avec un TJM de 635 €/jour (contre 652 €/jour au T1), devant Neo4j (553 €/jour), Elasticsearch (538 €/jour au niveau national et 645 €/jour à Toulouse), PostgreSQL (465 €/jour) et MongoDB (468 €/jour). Arrivent ensuite : Oracle Database (453 €/jour), Solr (399 €/jour) et SQL Server (384 €/jour). Malgré une hausse de 8 euros du tarif jour moyen sur la période, MySQL ferme toujours la marche à 351 €/jour.

Enfin, tous métiers confondus (métiers IT, graphistes, marketers, community managers, rédacteurs…), les tarifs moyens des freelances inscrits sur Hopwork sont restés stables au printemps. Ils sont compris entre 244 €/jour et 457 €/jour.

Lire aussi :
Les développeurs web au top 5 des recrutements IT
JavaScript est sacré langage de programmation de l’année

crédit photo © Kostenko Maxim – Shutterstock

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur