Un Tegra de Nvidia au cœur de la Nintendo Switch

ComposantsPoste de travail
nintendo-switch
2 2 Donnez votre avis

La nouvelle console de jeux de Nintendo, la Switch, réconcilie mobilité et canapé. Elle adopte un processeur ARM Tegra haut de gamme signé Nvidia.

Hier, Nintendo a levé le voile sur la console de jeux Switch. Un produit à la fois très sage et novateur.

Novateur dans le sens où il se veut la synthèse de la console de jeux de salon et de la console de jeux portable. Un concept qui devrait permettre à la firme de toucher un plus large public avec un produit unique. De quoi faire miroiter des économies d’échelle importantes, et donc un prix de vente intéressant.

La Switch est dans le même temps un produit très classique, abandonnant les modes de jeux propres à la Wii pour revenir au classique couple manette + écran.

Le grand gagnant : Nvidia

C’est Nvidia qui fait ici une excellente affaire. Alors que la plupart des consoles de jeux de salon optent pour des puces signées AMD ou IBM, en association avec des GPU AMD, la Switch s’appuie sur un composant ARM. Un Tegra de Nvidia.

Ce composant a été créé sur mesure pour la nouvelle console de jeux de Nintendo. Nous n’en connaissons donc pas les spécifications exactes. Nous pouvons toutefois présumer que quatre cœurs ARM seront de la partie, ainsi qu’un GPU aux capacités avancées.

Nvidia marche de plus en plus sur les plates-bandes d’AMD. Dans le secteur des consoles de jeux, avec des produits comme la Shield et la Switch. Mais aussi dans celui des PC Apple, avec l’arrivée prochaine de Mac équipés de GPU Nvidia.

nintendo-switch

À lire aussi :
Des GPU Nvidia dans les prochains Mac d’Apple ?
Nvidia Xavier, le chauffeur des voitures autonomes
Nvidia dévoile ses Quadro P5000 et P6000 « Pascal »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur