Télégrammes : La 3G pour le 3310, 10 millions de Gbit/s sur fibre, Marc Leblanc chez Objectif Fibre

ComposantsFibreGouvernanceMobilitéOperateursPortablesPoste de travailRégulationsRéseaux

A défaut de la rue, les télégrammes du soir défilent sur la page de Silicon.fr.

Le 3310 accroche la 3G. Le mythique Nokia 3310, rajeuni et recommercialisé depuis le printemps dernier, évolue. Son constructeur HMD Global, qui détient l’exploitation exclusive de la marque Nokia, annonce une version 3G du téléphone initialement limité à la 2G. L’adoption du haut débit mobile permettra notamment de se connecter à Facebook et Twitter ainsi qu’au fil d’actualités et même « à votre blog préféré », assure HMD, grâce aux applications préinstallées à partir de la plate-forme Java SE intégrée. Comme le précédent modèle, le 3310 3G est proposé sous quatre couleurs (bleu azur, jaune, rouge et gris anthracite). Et toujours le légendaire Snake pour se divertir. On est rétro ou on ne l’est pas.

10 Pbit/s sur fibre avec Cailabs. KDDI vient d’exploser le précédent record de transmission sur fibre optique. L’opérateur japonais a atteint un débit de 10 Pbit/s, soit 10 millions de Gbit/s, dans son laboratoire. Contre 2 Pbit/s précédemment. L’exploit a été atteint grâce à la technologie de fibre multimode de Cailabs. Cette start-up rennaise a développé un composant qui permet de modifier la lumière pour agréger les signaux de plusieurs fibres sur une seule. Pour réaliser cet exploit KDDI, a utilisé un multiplexeur 6 modes de Cailabs, le PROTEUS-6B x, et des fibres à 19 coeurs. « Le record est impressionnant ! 10 Pb/s, cela correspond à 30 fois le débit Internet mondial ou 500 millions d’Européens qui regardent tous Netflix en 4K en même temps », déclare Jean-François Morizur, PDG de CAILabs. Un record qui démontre le potentiel évolutif de la fibre grâce au système mis au point par la start-up française.

Marc Leblanc chez Objectif Fibre. Objectif fibre change de tête. La plate-forme dédiée aux acteurs impliqués dans le déploiement de la fibre en France vient d’annoncer la nomination de Marc Leblanc à sa présidence. Le directeur commercial Europe du Sud du Groupe Prysmian succède à Jean-Pierre Bonicel, directeur du même groupe. Le nouveau président entend amplifier, avec les membres du Comité d’orientation, la politique de l’initiative interprofessionnelle en matière de bonnes pratiques, de formation et de normalisation du déploiement de la fibre en France. « L’installation de la fibre optique reste un enjeu majeur pour notre économie et notre société auquel Objectif fibre souhaite apporter, en lien avec les pouvoirs publics et le Plan France Très Haut Débit, des réponses efficaces », déclare Marc Leblanc. Une réponse qui passera par développement des guides pratiques, l’amélioration de la formation aux métiers du THD ou la mise en œuvre de l’engagement pour le Développement de l’emploi et des compétences (EDEC) signé en novembre 2016. Créé en 2009, Objectif Fibre regroupe les fédérations française des entreprises de génie électrique (FFIE), des industries électriques, électroniques et de communication (FIEEC), des télécoms (FFTélécoms) et le syndicat des entreprises de génie électrique et climatique (Serce).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur