Télégrammes : 8 Go de RAM sur le Galaxy S8, IBM plus de 7000 brevets, Répit pour iOS ATS

AppsBusiness IntelligenceData & StockageMobilitéOS mobilesSmartphonesStockage

Retour des agapes de Noël et en piste pour la préparation du réveillon de la Saint Sylvestre, il est temps de lire les télégrammes du soir.

Le Galaxy S8 de Samsung gonflé à 8 Go de RAM. Le prochain smartphone du constructeur sud-coréen devrait embarquer 8 Go de RAM. La mémoire vive serait gravée en 10 nm. C’est la dernière rumeur véhiculée par le réseau social chinois Weibo. Les premières rumeurs donnaient 6 Go de RAM. Il semble que Samsung ait envie d’impressionner les utilisateurs. Dans le même temps, Samsung adopterait le format UFS 2.1 pour son stockage flash. Les informations sur le prochain navire amiral du constructeur fleurissent avec un processeur plus puissant (Samsung Exynos 9 et Qualcomm Snapdragon 835), un écran sans bord, plus de sécurité. L’objectif pour Samsung est de faire oublier le fiasco du Galaxy Note 7.

Plus de 7000 brevets pour IBM en 2016. Big Blue veut garder son titre de numéro un en matière de brevets pour la 24ème année consécutive. Si en 2015, le nombre de brevets a baissé par rapport à 2014 à 7355 contre 7534, un porte-parole d’IBM a assuré à nos confrères de Venturebeat que plus de 7000 brevets ont été déposés pour l’année 2016. A noter que sur l’ensemble de ces brevets, 1000 sont directement associés à l’intelligence artificielle ou à l’informatique cognitive (autrement dit Watson). Un record à mettre en perspective par rapport à d’autres acteurs comme Facebook ou Amazon revendiquant un millier de brevets au total en 2015.   

Apple donne plus de temps sur iOS ATS (App Transport Security). Les développeurs d’applications iOS vont souffler un peu pour les fêtes de fin d’année. Apple n’exigera plus que leurs applications communiquent avec Internet de manière chiffrée à partir du 1er janvier 2017. Une date butoir imposée lors de la dernière WWDC. La firme de Cupertino avait intégré la fonctionnalité ATS (App Transport Security) au sein d’iOS 9. Devant le peu d’empressement des développeurs à embarquer cette fonctionnalité, Apple avait donc fixé une date limite pour forcer son adoption. Le groupe américain a suspendu cette épée de Damoclès pour laisser plus de temps aux développeurs d’intégrer ATS. Dans son communiqué, il ne fixe plus de date limite.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur