Télégrammes : 800 000 euros d’amende pour Uber France; Sopra Steria recrute; Les comptes LinkedIn volés en vente; Google Project Fi s’étoffe

CyberguerreJuridiqueLogicielsMobilitéOperateursProjetsRégulationsRéseauxRessources HumainesSécuritéSSII
0 0 Donnez votre avis

Pas de beIN Sports sur Canal Plus, mais les télégrammes du soir sont toujours distribués sur Silicon.fr

  • UberPop condamné à 800  000 euros d’amende. UberPop va coûter cher à Uber France. 800 000 euros précisément. C’est l’amende que vient d’infliger le tribunal correctionnel de Paris à la filiale française du VTC mondial, dont la moitié (400 000 euros) en sursis. Cette condamnation découle de l’application qui permettait à tout un chacun de devenir chauffeur d’un jour et qui avait déclenché les foudres des sociétés de taxis, qui y voyaient une concurrence déloyale. Le tribunal leur a donné raison et a également condamné Uber à dédommager les 38 parties civiles ayant porté plainte de plusieurs dizaines de milliers d’euros. Uber France a fait appel de ce jugement, ce qui suspend l’exécution de la décision. Le VTC avait déjà été condamné à payer, d’un côté, 150 000 euros d’amende pour pratique commerciale trompeuse par la cour d’appel de Paris et, de l’autre, 50 000 euros par le tribunal correctionnel de Lille pour les même raisons. Et ses dirigeants avaient également été condamnés à des amendes avec sursis (30 000 pour Pierre-Dimitri Gore-Coty et 20 000 pour Thibaud Simphal).
  • Sopra Steria recrute. Sopra Steria organise, depuis le 8 juin, des soirées de recrutements, qui s’étaleront au cours des prochaines semaines. Onze grandes villes de provinces sont concernées : Aix-en-Provence, Clermont-Ferrand, Lille, Lyon, Le Mans, Metz, Montpellier, Nantes, Sophia-Antipolis, Strasbourg et Tours. Objet de la manœuvre : trouver des talents (jeunes diplômés Bac +5 issus d’écoles d’ingénieurs, de commerce ou d’universités) pour se développer en région. Les heureux élus décrocheront un CDI de consultant et d’ingénieur d’études. L’ESN entend recruter 2 600 personnes en 2016. Toutes les informations sur cette page.
  • La base des comptes LinkedIn volés à vendre. Tessa88 (Tessa88@exploit.im), un hacker russe en lien avec les récents vols de comptes LinkedIn, Tumblr et MySpace, a déclaré détenir la base des données des fichiers en question. Celle-ci contient des noms d’utilisateurs, des emails et mots de passe en clair. Une base de données que le pirate entreprend de vendre pour 10 bitcoins (environ 5 000 euros). Tessa88 revendique 379 millions de comptes. Mais, selon LeakedSource, la base serait réduite à moins de 33 millions de comptes après suppression des doublons et comptes invalides. Il n’en reste pas moins qu’à partir de là, les pirates pourront partir à la chasse aux autres comptes de réseaux sociaux et de messageries, en essayant de se connecter avec les identifiants trouvés dans la base volée. Comme l’a tristement illustré l’affaire du compte Twitter piraté de Mark Zuckerberg (à lire dans ce télégramme). En résumé, renouvelez régulièrement vos mots de passe et n’utilisez pas de sésame commun pour une multitude de services différents.
  • Un troisième opérateur pour Google Project Fi. Opérateur mobile de réseau virtuel (MVNO) aux Etats-Unis depuis plus d’un an avec le Project Fi, Google vient étoffer la couverture de son offre. Il vient de signer un accord de roaming avec US Cellular, le 5e opérateur mobile du pays. Celui-ci viendra compléter les réseaux de T-Mobile (3e) et Sprint (4e). Cellular US couvre 23 Etats du pays, en 4G LTE pour 99% de ses utilisateurs. Rappelons que le Project Fi s’illustre par l’ambition de toujours proposer la meilleure connectivité disponible à ses abonnés, sur réseau mobile ou Wifi, en fonction de la qualité de couverture de ses fournisseurs opérateurs. Une façon de palier l’absence de couverture d’un fournisseur sans que l’utilisateur s’en aperçoive.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur