Télégrammes : Altice fait une pause, BlackBerry Priv sous Android, Autodesk acquiert Netfabb, PC et tablettes gardés plus longtemps

LogicielsMobilitéOS mobilesSmartphonesTablettes
1 1 Donnez votre avis

Plus fiables qu’un test anti-pollution sorti d’une plaquette de Volkswagen, voici nos télégrammes du soir.

Altice fait une pause dans les rachats. Dexter Goei, CEO d’Altice NV, a indiqué à nos confrères de Bloomberg : « nous devons à nos financiers et à nos investisseurs une pause dans le rythme des acquisitions en particulier sur les grandes opérations ». Pour lui, l’heure est à la réduction des coûts et à l’intégration des sociétés reprises. La semaine dernière, le groupe de Patrick Drahi s’est offert pour 17,7 milliards de dollars le câblo-opérateur américain Cablevision System. Sur la durée de la pause, le dirigeant est volontairement flou, « entre quelques mois et quelques années. 6 ou 9 mois, ce n’est rien. Nous pouvons faire une pause de 2 ans, car nous avons en interne un forte croissance organique ». Il n’écarte néanmoins pas l’idée de quelques opérations au premier rang desquelles le rachat d’un autre câblo-opérateur américain, Cox

BlackBerry sous Android s’appelle Priv. Initialement connu sous le nom de code Venice, le premier smartphone sous Android de BlackBerry a hérité d’un patronyme plus en phase avec la stratégie de sécurité de son concepteur. Priv, comme privacy, devrait bénéficier des différents rachats du constructeur canadien en la matière. Beaucoup de choses ont été publiées sur ce terminal, qui intègre un écran full HD de 5,4 pouces, un clavier physique, des caméras 18 mégapixels et 5 mégapixels et qui, bien sûr, fonctionne sous Android. Aucune date de sortie n’a été donnée par BlackBerry, mais il se pourrait bien que le Priv… soit le dernier smartphone de la firme. Selon Reuters, 200 employés sont sur le point d’être licenciés dans les départements hardware et design du fabricant. Un porte-parole de la société a expliqué : « nous avons l’intention de relocaliser nos ressources de la meilleure manière qui soit, afin qu’elles puissent nous permettre de capitaliser sur des opportunités de croissance ».

Autodesk s’empare de Netfabb. La start-up allemande Netfabb, qui édite une plateforme de solutions logicielles pour les impressions 3D, rejoint le groupe Autodesk. Plus de 80 000 personnes, designers, chercheurs, artistes et développeurs, utilisent les solutions de cette société pour leurs opérations d’impression en 3D. Autodesk a indiqué qu’il allait soutenir cette communauté, mais que la plateforme Netfabb serait intégrée à Fusion 360 et Spark 3D. Aucune information sur le montant de l’opération n’a été communiquée. On sait seulement qu’Autodesk va également investir dans FIT Technology, la maison-mère de Netfabb.

Tablettes et PC qui durent. Gartner se projette à l’horizon 2017 et entrevoit une éclaircie liée notamment à la démocratisation des convertibles, ainsi qu’à l’adoption de Windows 10 en entreprise. Mais l’embellie n’est pas pour tout de suite : à l’heure actuelle, les utilisateurs ont tendance à conserver leur matériel de plus en plus longtemps. Un phénomène particulièrement marqué avec les ardoises de 7/8 pouces… et qui explique en grande partie la panne de croissance enregistrée sur le marché mondial : pour les tablettes, PC et téléphones mobiles confondus, les livraisons vont baisser d’environ 1 % entre 2014 et 2015, passant de 2,419 à 2,395 milliards d’unités.

Crédit Photo : Juefraphoto-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur