Télégrammes : Bug bounty Uber; Talend à Nantes; Neelie Kroes chez Salesforce; Déverrouillage d’iPhone sans Apple

Big DataCloudData & StockageDéveloppeursLegislationLogicielsMobilitéProjetsRégulationsSécuritéSmartphones
4 10 Donnez votre avis

Moins détonnant que les dramatiques événements de Bruxelles, voici les télégrammes du soir.

  • Uber lance un public. L’icône de la Silicon Valley vient de sauter le pas en parrainant un programme de recherches de vulnérabilité sur la plateforme HackerOne. Avec, à la clé, des primes pouvant aller jusqu’à 10 000 dollars. Mais attention ! Pour prétendre au jackpot, il faudra aligner pas moins de 4 exploits originaux. Le programme commence à partir du 1er mai et pour une durée de 90 jours. Si un chercheur trouve plus de 4 vulnérabilités, il aura droit à une prime supplémentaire. Uber avait déjà sauté le pas d’un bug bounty l’année dernière mais dans une version beta privée. 200 chercheurs avaient été invités et avaient trouvé pas moins de 100 problèmes de sécurité. Sur HackerOne, Uber donne des indications sur les services éligibles au programme, ainsi que les exploits autorisés.
  • Talend ouvre un centre de R&D à Nantes. L’éditeur français Talend, très présent outre-Atlantique, choisit Nantes pour ouvrir un nouveau centre de R&D. Celui-ci, qui comptera une vingtaine de collaborateurs en 2016, se focalisera sur les sujets de Machine Learning et de Big Data ainsi que sur l’expérience utilisateur. « L’un des enjeux de Talend réside dans sa capacité à toucher de nouvelles catégories d’utilisateurs, notamment dans les métiers », assure Laurent Bride, directeur technique de Talend. Ce dernier explique le choix de l’Hexagone par « le talent mathématique des ingénieurs français » et celui de Nantes par la robustesse de son vivier d’étudiants sortant de grandes écoles (Epitech, Mines, Centrale ou encore Polytech). En 2018, le centre de R&D nantais doit accueillir une centaines de collaborateurs, soit un tiers des équipes de développement de Talend. Actuellement, celles-ci se composent d’environ 200 personnes réparties entre Suresnes, Bonn (Allemagne) et la Chine.
  • Neelie Kroes, ancienne commissaire européen, rejoint Salesforce. Marc Benioff a invité Neelie Kroes à devenir membre du Conseil d’administration de la firme américaine. Salesforce recrute ainsi une experte européenne ayant été en charge des affaires de la concurrence et du numérique. Après son départ de la Commission, elle a été envoyée spéciale pour une initiative privée, StartupDelta, pour aider et accompagner les jeunes pousses au Pays-Bas. Elle est la troisième femme à entrer au conseil d’administration de Salesforce, aux côtés de Maynard Webb, présidente de Yahoo, et Susan Wojcicki, CEO de YouTube. Parmi les autres personnalités composant le board du spécialiste du CRM en mode SaaS, on retrouve Colin Powell, l’ancien général de l’armée américaine. Neelie Kroes prendra ses fonctions le 1er mai prochain.
  • Le FBI se passera-t-il d’Apple pour déverrouiller l’iPhone ? Apple ne sera peut-être pas obligé de collaborer avec le FBI pour livrer les secrets de l’iPhone 5c de Syed Farook, impliqué dans la tuerie de San Bernardino qui a fait 14 victimes le 2 décembre 2015. L’agence fédérale américaine souhaite qu’Apple l’aide à contourner le système de verrouillage d’iOS afin d’accéder aux données du smartphone. Ce qu’Apple refuse en invoquant des questions de sécurité futur pour la vie privée de ses clients. L’affaire a été portée en justice. Mais le juge fédéral Sherri Pym vient de repousser une audience prévue ce 22 mars justifiant qu’une tierce partie pourrait démontrer une méthode alternative pour déverrouiller l’iPhone, rapporte ITespresso.fr. Ce qui permettrait de contourner le débat sur les risques induits sur la sécurité des données personnelles par l’affaiblissement de l’intégrité d’iOS sans pour autant faire perdre la face au FBI, ni à Apple. Pour l’heure, l’identité de cette « tierce partie » n’a pas été dévoilée. Souhaitons que ce ne soit pas John McAfee qui a proposé son aide gratuite au FBI… avec une méthode jugée farfelue.
Crédit photo : Aleksandar Mijatovic-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur