Télégrammes : CDO chez IBM; haine sur Google Play; visioconf chez Acer; Puce IoT Open Source

Business IntelligenceCollaborationComposantsData & StockageLogicielsM2MOpen SourcePCPoste de travailRéseauxSécurité
1 3 Donnez votre avis

A l’heure où le gouvernement s’apprête à racheter une partie des licences des taxis, les télégrammes vous conduisent gratuitement dans leur édition du soir.

  • IBM se dote d’un Chief Digital Officer. Dans ce rôle, Big Blue a nommé un ancien président d’AOL et ancien CEO de l’agence de publicité online Razorfish, Bob Lord. Cette annonce a été faite en interne en fin de semaine dernière aux salariés d’IBM, assure Re/code. Bob Lord est présenté comme la personne en charge « d’accélérer et de développer tous les aspects du digital d’IBM (présence, opérationnel et écosystème) ». Il devrait s’appuyer sur les plateformes numériques, les ventes numériques, etc. L’annonce avait déjà été ébruitée par David Kenny, le CEO de The Weather Company et en charge de l’activité Watson, sur son compte Twitter. Chez AOL, Bob Lord a notamment piloté l’intégration de plusieurs sociétés acquises (Millennial Media, Gravity, et Convertro).
  • Google coupe le sifflet à une application des Talibans. Présente sur Play Store la semaine dernière en langage pachtoune, l’apps nommée Alemarah, était un outil de propagande comprenant des vidéos, des discours. Le but étant, selon le groupe, d’obtenir une plus large audience au sein de la population afghane. Le hic est que l’application a été supprimée par Google. Les Talibans précisent qu’il s’agit de résoudre des problèmes techniques, mais selon la BBC, la firme américaine aurait fermé l’application pour la violation des règles concernant les discours haineux. Dans un communiqué, Google précise que « nos règles sont de travailler pour fournir une bonne expérience aux utilisateurs et aux développeurs. C’est pourquoi nous supprimons des apps de Google Play qui violent ces politiques ».
  • La vidéoconférence passe par le Chromebase d’Acer. Acer surfe sur la vague de la vidéo communication version Google. Le constructeur taïwanais présente le Chromebase, un PC tout-en-un qui embarque les technologies de communication web Chromebox de Google. L’offre se destine à un usage résidentiel et entreprise jusqu’à 2 collaborateurs. Un compte « invité » permet également à un utilisateur de profiter de l’appareil sans compte Google, rapporte ITespresso.fr. Le Chromebase intègre une caméra HD, 4 micros et deux haut-parleurs. Son écran tactile 24 pouces offre une résolution Full HD (1920×1080 pixel). En parallèle, Google en a profité pour annoncer de nouvelles fonctionnalités de gestion à distance pour les administrateurs comme des alertes pour suivre l’état du parc d’appareils et le diagnostic à distance. Le Chromebase est proposé à 799 dollars HT aux Etats-Unis, Canada, Royaume-Uni, Irlande et Australie pour le moment.
  • L’IoT a désormais son processeur Open Source. Pulpino, c’est le nom d’un microprocesseur développé conjointement par l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) et l’Université de Bologne et destiné à l’Internet des objets (IoT). Outre sa très faible consommation électrique, la puce se distingue par son modèle Open Source tant sur le plan logiciel que matériel. « Il sera désormais possible de construire du matériel open source à partir de zéro », assure Luca Benini, professeur impliqué dans le projet à l’EPFZ. Selon lui, « notre système n’est lié à aucune condition en termes de licences ». Contrairement à d’autres projets limités par des droits exclusifs de commercialisation et des clauses de non-concurrence. Le processeur est compatible avec le jeu d’instruction RISC-V développé à l’université californienne de Berkeley. Destiné aux appareils à faible consommation, les universitaires ont développé un prototype de smartwatch qui permet de localiser son porteur à partir des images de la caméra embarquée. Mais le processeur pourrait se développer dans tout autre type de capteur. De quoi venir concurrencer les offres Arduino ou Raspberry Pi ?

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur