Télégrammes : Certification Scada à l’Anssi; Virgin Mobile disparaît; Wallix rachète MLstate; Orange rejoint la Lora Alliance

AuthentificationM2MOperateursPolitique de sécuritéRégulationsRéseauxSécurité
1 4 Donnez votre avis

Contrairement à Roger Federer, les télégrammes du soir ne déclarent pas forfait.

  • Un premier équipement SCADA certifié et qualifié ANSSI. L’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information vient d’annoncer la délivrance de la première certification et qualification de sécurité d’un équipement pour les systèmes industriels. L’heureux élu est l’automate Simatic S7–1518-4 de Siemens. La certification indique que les fonctions de sécurité ont été mises à l’épreuve et le produit a fait l’objet d’une recherche de vulnérabilités par un tiers agréé par l’ANSSI. Cette dernière indique que la qualification répond aux exigences de la loi de programmation militaire et apporte un niveau de confiance pour les OIV. L’agence précise que le catalogue va s’étoffer. Mais il s’agit d’un premier pas sur un sujet qui inquiète depuis quelques années Guillaume Poupard, le patron de l’Agence de sécurité.
  • Clap de fin pour Virgin Mobile. Virgin Mobile, c’est fini. Du moins sous sa forme originelle. Le MVNO racheté en 2014 par Numericable (Altice) s’efface désormais derrière les marques en vigueur du groupe pour se fondre dans Red by SFR. Les clients Virgin qui décideront de rester chez SFR recevront donc une nouvelle carte SIM. Leur ancienne ligne sera automatiquement résiliée mais ils conserveront néanmoins leur numéro. Côté réseau, rien ne change en théorie puisque, en tant qu’opérateur mobile virtuel, Virgin Mobile s’appuyait depuis 2011 sur l’infrastructure mobile de SFR pour fournir ses services en plus de celle d’Orange depuis 2006. L’entreprise anciennement dirigée par Geoffroy Roux de Bézieux avait néanmoins quitté ce dernier dès janvier 2015 pour concentrer ses services sur le réseau de SFR. L’offre fixe va également évoluer prochainement, prévient Virgin Mobile.
  • Wallix fait des emplettes. Le fournisseur de solutions de sécurité IT pour la gestion des accès à privilèges dans les systèmes d’information des entreprises, vient de prendre possession de MLstate. Fondée en 2007 par Henri Binsztok (enseignant-chercheur à l’Université Pierre et Marie Curie, Paris 6), MLstate a développé une expertise en matière de sécurisation des applications Web et a creusé ce sillon dans le cloud. La société a notamment développé la solution de communication en mode SaaS (cloud hébergé) baptisée PEPS. Celle-ci est issue d’un projet mené initialement pour la Direction Générale de l’Armement (DGA) depuis 2010. Cette solution open source (Opa) et sécurisée (à travers le chiffrement automatique des données côté client) permet d’échanger des informations et des fichiers, par messagerie ou chat (développé dans le cadre du projet Européen OPTET en collaboration avec Thales), souligne ITespresso.
  • Orange rejoint enfin la Lora Alliance. Lora Alliance, le consortium d’industriels réunis autour du protocole Lora dédié à la connexion longue portée des objets à faible consommation électrique compte un nouveau membre : le groupe Orange. Ce dernier vient d’annoncer avoir rejoint l’association fondée à partir des technologies de Semtech alors qu’il en avait adopté le protocole en septembre 2015. Il n’est certes jamais trop tard. L’Internet des objets (IoT) constitue un axe de développement majeur dans le plan stratégique Essentiels 2020 de l’opérateur qui a donc amorcé le déploiement d’un réseau Lora. « Le fait de compter Orange parmi nos membres renforce et témoigne de la fiabilité de cet écosystème mondial, construit seulement en une année et qui compte aujourd’hui plus de 300 entreprises membres », se réjouit Geoff Mulligan, président de La LoRa Alliance qui comprend notamment IBM, Cisco, Bouygues Telecom, Kerlink, KPN, Proximus, Sagemcom ou Tata Communications parmi ses membres.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur