Télégrammes : Documentum à vendre; Les iPhone résistent au FBI; Deloitte s’empare de Cleversys; Les CAPTCHA contournés.

Bases de donnéesData & StockageERPLogicielsMobilitéRégulationsSécuritéSmartphones
2 0 Donnez votre avis

Emmanuel Macron se met En marche et les télégrammes arrivent dans l’édition du soir.

  • Dell pourrait vendre Documentum. Dans l’optique de racheter EMC, la liste des cessions envisagées par la firme Texane pour réduire le montant de l’opération s’allonge avec l’intégration selon Bloomberg, de la division en charge de la gestion de contenus Documentum. EMC avait racheté cette société en 2003 pour un montant de 1,7 milliard de dollars. Le site économique ne dit pas à combien est estimée la société aujourd’hui, ni qui pourrait être l’acheteur (un concurrent ou un fonds d’investissement). Parmi les autres cessions envisagées, on évoque Quest ou SonicWall. Le mois dernier, Dell s’était délesté de Perot System vendu à NTT pour 3 milliards de dollars.
  • Le FBI ne peut pas craquer tous les iPhone. Dans une conférence au collège Kenyon de l’Ohio, le chef du FBI a avoué que le « Gouvernement a acheté un outil pour accéder à l’iPhone d’un responsable de l’attentat de San Bernardino » ne fonctionne que sur la version 5C du smartphone tournant sur iOS 9. « Cela ne marche pas avec un iPhone 6S et non plus avec un iPhone 5S, notre outil marche sur finalement un nombre limité de téléphones », a expliqué James Cowley. Malgré ces quelques mots, le mystère reste entier sur la méthode utilisée. A priori, selon le National Journal, deux sénateurs, Diane Feinstein et Richard Burr, en charge de travailler sur une loi sur le chiffrement, auraient eu des informations de la part du FBI sur cette méthode. De son côté, l’administration Obama n’a pas envie d’apporter son soutien à une nouvelle loi encadrant la coopération des entreprises IT sur le chiffrement.
  • ERP, BI : Deloitte rachète Cleversys. Deloitte France met la main sur Cleversys, un cabinet de conseil d’une trentaine de personnes spécialisé dans Oracle Peoplesoft, Oracle ERP Cloud, mais aussi sur les ERP des éditeurs hexagonaux Qualiac et Cegid. Filiale du groupe Samsic depuis 2013 (après avoir été détenu par Kurt Salmon), Cleversys a également développé sa propre solution de pilotage des activités de l’entreprise, une offre baptisée Analytics Plug and Drive. Dans le cadre de ce rachat, Bertrand Jauffret, co-fondateur et président de Cleversys, hérite de « responsabilités élargies » – sans plus de précisions – au sein du pôle Technology de Deloitte Conseil (300 personnes environ). En 2014, Cleversys a réalisé un chiffre d’affaires de 7,8 millions d’euros (-3 % par rapport à 2013), pour une perte de 340 000 euros environ.
  • Les CAPTCHA mis à rude épreuve. Les CAPTCHA consistent à s’assurer qu’un internaute est bien un humain en lui demandant de recopier un texte généralement édité graphiquement, de choisir une image parmi plusieurs ou, plus simplement, de cocher une case. Une procédure manuelle que les robots et autres softwares collecteurs de données peinent à franchir efficacement. Néanmoins, une équipe de chercheurs de la Columbia University de New York déclare avoir mis au point une méthode pour casser les barrières des protections CAPTCHA. Avec succès dans une large majorité des cas si l’on en croit les travaux présentés dans le cadre de la conférence Black Hat Asia. L’équipe revendique ainsi obtenir un taux de succès supérieur à tous les systèmes existant et qui atteint les 70% sur 2235 CAPTCHA traités en 19,2 secondes. Un taux qui dépasse même les 83% sur les systèmes de Facebook. Si le réseau social n’a pas réagi aux travaux des chercheurs, Google déclare avoir de son côté renforcé ses services de CAPTCHA.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur