Télégrammes : double authentification simplifiée chez Google; un supercalculateur de 200 pétaflops annoncé pour 2018; 500 millions de comptes Instagram; réorganisation chez Altice

AuthentificationComposantsOperateursPoste de travailProjetsRégulationsRéseauxSécurité
0 2 Donnez votre avis

Contrairement à Ibrahimovic, l’heure de la retraite n’a pas encore sonné pour les télégrammes du soir.

  • Google veut simplifier l’authentification à double facteur. Traditionnellement, la deuxième authentification consiste en un code envoyé par SMS qu’il faut entrer pour accéder à son compte. Mais devant le caractère fastidieux du processus, Google a révisé son processus pour se rapprocher de ce qui est fait par Yahoo. Quand une personne se connectera sur son compte, une notification lui sera faite sur un autre appareil. Il pourra ainsi soit intervenir pour bloquer le compte, soit indiquer que c’est bien lui qui essaye de se connecter sur un autre terminal.
  • Supercalculateur : les Etats-Unis visent les 200 pétaflops en 2018. Quelques heures après que la Chine a dévoilé son nouveau supercalculateur affichant une performance de 93 pétaflops (et même 124,5 pétaflops en puissance crête), s’imposant très nettement en tête des systèmes les plus véloces de la planète, les Etats-Unis réagissent. Le laboratoire national Oak Ridge du département américain de l’énergie (DOE) annonce le lancement d’un nouveau supercalculateur, dénommé Summit et capable de dépasser les 200 pétaflops. Ce système, basé sur des puces IBM Power 9 et des GPU Nvidia Volta, devrait être opérationnel début 2018, assure le DOE dans un communiqué. Déjà en tête du classement des 500 machines les plus puissantes de la planète avec le Tianhe-2, la Chine a frappé un grand coup à l’occasion de la sortie de la dernière version de ce classement en début de semaine. Son nouveau supercalculateur, le Sunway TaihuLight, affiche une puissance presque trois fois supérieure au précédent record. Et, contrairement au Tianhe-2, ce supercalculateur est bâti entièrement sur des technologies chinoises, processeurs y compris. Preuve que dans cette course aux armements (numériques), le géant asiatique a su peu à peu gommer sa dépendance aux technologies américaines.
  • Instagram conquiert 500 millions d’utilisateurs. L’application de partage de photos vient de franchir la barre du demi-milliard d’abonnés. Elle revendique 100 millions d’abonnés depuis 1 an et 300 millions d’utilisateurs sont actifs chaque jour. Un bon placement pour Facebook qui a racheté la société en avril 2012 pour un milliard de dollars. C’est surtout la montée en puissance des revenus issus de la publicité sur mobile qui est une manne pour le réseau social. Selon le site spécialisé eMarketer, Instagram va engranger quelque 1,53 milliard de dollars de revenus publicitaires sur mobiles dans le monde en 2016, soit un bond de 144% par rapport à l’an dernier. Quelque 85% de ces revenus proviendront du marché américain.
  • Altice rééquilibre ses forces entre Europe et Etats-Unis. La finalisation, hier, de l’acquisition de Cablevision, pousse Altice à réorganiser son management. Dexter Goei prend en charge la direction des affaires américaines à travers Altice USA avec, en ligne de mire, l’intégration de Suddenlink et Cablevision. L’ancien directeur exécutif d’Altice NV reste néanmoins aux commandes des opérations de fusion-acquisitions et remplace Patrick Drahi à la présidence d’Altice NV. De son côté, Michel Combes étend ses fonctions opérationnelles à l’ensemble de l’Europe en tant que CEO d’Altice NV. Quand à Patrick Drahi, fondateur du groupe, il va continuer à chapeauter son empire depuis une nouvelle structure, Altice Group Advisory Council, indique ITespresso.fr.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur