Télégrammes : Econocom s’offre Biboard, Tesla conçoit sa puce IA, Google réclame 2,6 milliards de dollars à Uber [MAJ]

Business IntelligenceCollaborationComposantsData & StockageJuridiqueLogicielsMobilitéPoste de travailRégulations

Bientôt plus d’Uber à Londres ? Laissez-vous transporter par les télégrammes du soir.

Econocom renforce sa BI avec Biboard. Econocom a annoncé l’acquisition de Biboard, un fournisseur de solutions de Business Intelligence (BI). Basée à Grenoble, l’éditeur fondé en 2008 propose des tableaux de bord exploitables en mode collaboratif. Autant d’outils que l’utilisateur principal pourra partager avec ses propres clients, fournisseurs, salariés, etc., dans le but de mettre en place une interaction optimale entre les différents acteurs de la chaîne. Cette nouvelle acquisition s’inscrit dans la stratégie de la SSII de renforcer ses positions sur le marché de la donnée après l’accord de partenariat (et non l’acquisition comme initialement évoquée) avec Tibco Software en juin dernier. Un marché qui devrait bénéficier d’une croissance mondiale de 12% par an en moyenne jusqu’en 2020, selon IDC. « Cette acquisition s’inscrit parfaitement dans la stratégie d’Econocom Group pour augmenter la valeur que nous offrons, tant à nos clients que pour nos processus internes », a commenté Philippe Debard, directeur général adjoint Services de l’entreprise basée à Puteaux.

Tesla veut son propre processeur IA. Tesla travaillerait à concevoir son propre processeur d’intelligence artificielle (IA), rapporte CNBC. Cette puce se destinera à ses modèles de voitures autonomes que Elon Musk a promis pour 2019. Pour y parvenir, Tesla travaillerait avec AMD. Si les deux partenaires refusent de commenter l’information, l’embauche début 2016 de Jim Keller, un ancien d’AMD et, surtout, d’Apple où il a participé à la mise au point des puces A4 et A5 de l’iPhone, tendrait à corroborer la stratégie du constructeur automobile. Toujours selon CNBC, une cinquantaine de personnes travaillent sous les ordres du responsable à Tesla. Disposer de son propre cerveau électronique permettrait à l’entreprise de s’affranchir de ses fournisseurs, tant pour maîtriser les coûts que l’approvisionnement des composants. Actuellement, le système de pilotage automatique des Tesla repose sur l’offre de Nvidia. Tesla utilisait également les capteurs de Mobileye (racheté par Intel) mais les deux entreprises ont rompus leurs relations commerciales après l’accident d’une Tesla S dont l’origine serait le manque de discernement de la caméra électronique. Tesla fera-t-il mieux que ses fournisseurs ?

Google réclame 2,6 milliards de dollars à Uber. Waymo, filiale d’Alphabet (maison mère de Google) dédiée à la conception des véhicules autonomes, réclame 2,6 milliards de dollars à Uber pour vol de secrets commerciaux. C’est Bill Carmody, l’avocat d’Uber, qui a révélé l’information lors d’une audition par un tribunal de Los Angeles en amont d’un procès, rapporte Reuters. Selon Waymo, l’ingénieur Anthony Levandowski aurait téléchargé quelque 14 000 fichiers confidentiels avant son départ de l’entreprise pour monter sa propre société rachetée aussitôt par Uber. L’éditeur de la plate-forme de transports urbains dément avoir utilisé les documents litigieux et a d’ailleurs mis fin au contrat de l’ingénieur. Le procès doit s’ouvrir le 10 octobre à San Francisco. Mais Waymo a demandé son report arguant qu’il dispose de nouveaux éléments à la charge d’Uber.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur