Télégrammes : Zero day de Flash exploité ; Feu vert chinois pour Alcatel-Lucent ; La Chine espionne encore ; Interxion banni de la Courneuve

CloudCyberguerreDatacentersJuridiqueRégulationsSécurité
1 1 Donnez votre avis

Plus joueurs que le XV de France de rugby, hâtivement rentré à Paris après sa déroute face aux All-Blacks, voici nos télégrammes du soir.

  • Des failles Flash exploitées. Adobe a livré une mise à jour de sécurité de son player Flash dans l’urgence vendredi dernier. Le correctif comble des vulnérabilités critiques dont l’exploitation permet de prendre le contrôle à distance du système infecté. Windows, Mac, Linux et ChromeOS sont concernés. Adobe précise d’ailleurs qu’une des vulnérabilités (la CVE-2015-7645) est actuellement exploitée dans un nombre limité et ciblé d’attaques. A priori par un groupe de hackers russes dénommé Pawn Storm et soupçonné d’être à l’origine de l’attaque de TV5 Monde. Cette fois, les pirates viseraient des ministères des Affaires étrangères dans le monde, rapporte Trend Micro. Il va sans dire que l’application du correctif est plus que recommandé.
  • La Chine conditionne le rachat d’Alcatel-Lucent par Nokia. Si les autorités de la concurrence américaines et européennes avaient donné leur feu vert à la fusion Alcatel-Lucent Nokia programmée pour le premier semestre 2016, celui de la Chine tardait à venir. Le ministère chinois du Commerce vient de le délivrer assorti de quelques conditions. La plus importante, et incontournable dans l’empire du Milieu, est la création d’une coentreprise avec la société d’investissement à capitaux publics China Huaxin. La nouvelle entité, qui sera baptisée Nokia Shanghai Bell, s’engage également à se plier aux normes de communication sans fil utilisées en Chine et à payer les licences afférentes sur les brevets. Si la Chine constituait le dernier grand pays à valider la fusion, l’acquisition du Français Alcatel-Lucent par son homologue finlandais doit encore recevoir l’aval du ministère français de l’Economie. Une formalité dans la mesure où l’opération avait été adoubée en amont par le gouvernement. Enfin, il reste encore aux actionnaires de Nokia à approuver l’offre faite en avril et valorisant Alcatel-Lucent à hauteur de 15,6 milliards d’euros.
  • Cyber-cessez le feu : la Chine triche-t-elle ? Trois semaines après avoir signé un pacte de non-agression avec les Etats-Unis dans le cyberespace, la Chine est accusée, via des hackers réputés proches de son gouvernement, d’avoir tenté de forcer la sécurité d’au moins sept entreprises américaines. Selon la firme de sécurité américaine CrowdStrike, les attaques ciblaient la propriété intellectuelle et les secrets commerciaux de cinq sociétés de technologie et deux groupes pharmaceutiques. CrowdStrike assure que ses logiciels ont détecté et repoussé ces assauts. Le 25 septembre dernier, les présidents chinois Xi Jinping et américain Barack Obama signaient un accord par lequel les deux pays s’interdisaient d’avoir recours ou de supporter le cyber-espionnage économique.
  • Interxion interdit d’exploitation à la Courneuve. Le datacenter Par7 qu’Interxion a ouvert en 2012 à la Courneuve va-t-il devoir fermer ses portes ? Le site Mediapart rapporte que le tribunal administratif de Montreuil a annulé l’autorisation préfectorale d’exploitation du site. En cause, les nuisances sonores que génère le système de refroidissement du datacenter d’une surface de 9 000 m2 pour une puissance électrique de 76 MW. Une plainte des riverains, regroupés dans l’association Urbaxion’93, avait été déposée en ce sens. Situé rue du Rateau à la Courneuve, le site fait face aux habitations. Se posent également des questions sur les risques propres au stockage des 580 000 de litres de fioul nécessaires au fonctionnement des groupes électrogènes chargés de prendre le relais des générateurs électriques en cas de panne d’alimentation. Le site Reporterre relevait, le 1er octobre, jour de l’audience, « une irrégularité de l’enquête publique et [des] insuffisances dans l’étude d’impact ».
Crédit Photo : Juefraphoto-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur