Télégrammes : Google submergé de requêtes, MicroSemi gagne PMC-Sierra, Pearson VUE piraté, AWS serveur dédié

CloudComposantsIAASPoste de travailSécuritéServeurs
1 1 Donnez votre avis

Moins explosifs que les relations entre Russie et Turquie, nos télégrammes du soir reviennent sur l’essentiel de l’actu du numérique.

Google a géré 65 millions de requêtes de déréférencement de liens à la demande des ayants droit au mois d’octobre. Ces chiffres mirobolants sont tirés du rapport sur la transparence que la firme de Mountain View met à jour régulièrement. Ces demandes ont explosé en un an. A la même période en 2014, le moteur de recherche n’avait été sollicité que 30 millions de fois. Depuis 2012, ces demandes ne font que progresser et Google a mis en place une procédure pour automatiser les sollicitations.

MicroSemi va finalement racheter PMC-Sierra. A la lutte avec Skyworks pour s’emparer du fabricant de puces, MicroSemi va débourser 2,5 milliards de dollars pour gagner la mise. La société américaine va donc offrir 9,22 dollars par action en cash et 0,0771 action de MicroSemi pour chaque action de PMC-Sierra. Skyworks n’a donc pas surenchéri sur sa contre-offre de 2 milliards de dollars et a même indiqué qu’il avait obtenu une indemnité de résiliation de 88,5 millions de dollars. Cette opération intervient en pleine vague de concentration sur le marché des semi-conducteurs.

Un prestataire Oracle, Cisco et IBM piraté. Pearson VUE, un prestataire offrant des systèmes de certification en ligne à des grands noms de l’industrie comme Oracle, Cisco ou IBM, a reconnu avoir été victime d’une fuite de données. Dans un communiqué, l’entreprise précise qu’il s’agit d’une attaque ciblant son système appelé Credential Manager System (un système maison couvrant les besoins spécifiques de certains clients). Pearson VUE assure que seul ce système a été touché et qu’un petit nombre d’utilisateurs seraient concernés. La société ne précise toutefois pas les données qui ont été dérobées, et se contente d’indiquer qu’elle ne pense pas, à ce stade, que des informations bancaires ou de sécurité sociale ont pu être dérobées.

AWS a lancé son service EC2 Dedicated Hosts. Cette option permet aux entreprises de réserver un serveur physique dédié pour faire tourner leurs instances virtuelles EC2. Cette fonctionnalité apporte aux administrateurs plus de granularité dans le contrôle des machines virtuelles. Un moyen aussi de mieux contrôler les licences logicielles, assure le Cloud public. Ces Dedicated Hosts ont été évoqués au mois d’octobre dernier à l’occasion de la conférence Re Invent d’AWS, à Las Vegas. La firme précise que ce service est disponible pour l’ensemble des plaques régionales dont l’Irlande et l’Allemagne pour la zone Europe. Pour utiliser ce service, il faut passer par Virtual Private Cloud, rappelle le blog d’Amazon Web Services.

Crédit photo :  Aleksandar Mijatovic-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur