Télégrammes : Google accusé de plagiat sur son Project Loon; risques d’accès pirates aux comptes GitHub; Microsoft renforce son intelligence conversationnelle; Nokia veut éjecter Alcatel-Lucent de la Bourse.

CloudDéveloppeursLogicielsMobilitéProjetsRégulationsSécurité
1 4 Donnez votre avis

Pas de fusion des 4 premiers arrondissements de Paris mais des télégrammes du soir toujours unis.

  • Le Project Loon de Google attaqué en justice. Google a-t-il pompé l’idée de se servir de montgolfières pour relayer les signaux mobiles dans les zones dépourvues d’infrastructures Internet ? C’est ce que déclare Space Data Corporation of Chandler (SDCC) qui a déposé une plainte auprès d’un tribunal californien contre Alphabet, la maison mère du moteur de recherche. SDCC déclare détenir les brevets d’un système de ballons qui transporte des antennes mobiles pour créer un réseau sans fil à des fins d’usages militaires. Le Project Loon de Google s’adresse, lui, aux populations civiles et/ou professionnelles. SDCC met également en avant les rencontres qu’elle a eu en 2007 et 2008 avec des dirigeants de Google, dont ses fondateurs Larry Page et Sergey Brin, en vue d’un éventuel partenariat qui n’a finalement pas abouti. Ce qui n’a pas empêché l’entreprise de Mountain View de lancer ses propres travaux en 2011. En s’appuyant sur les informations confidentielles et les secrets commerciaux partagés lors des précédents échanges, accuse SDCC. Qui réclame des dédommagements pour viols de brevets et appropriation non autorisée de secrets commerciaux et fuites contractuelles.
  • GitHub conseille de réinitialiser les mots de passe. Le service de repository a demandé à ses abonnés de réinitialiser leur mot de passe en raison d’un vol de données sur un site tiers. GitHub précise que ses données ne sont pas concernées. Mais les pirates ont essayé de pénétrer les comptes d’utilisateurs de GitHub avec des identifiants volés sur le site tiers. Le recyclage des mots de passe est souvent utilisé par les personnes et constitue un problème important lié au vol massif de données. Cela a été le cas par exemple pour celui de Linkedin, certes datant de 2012, mais concernant plus de 120 millions de comptes.
  • Microsoft rachète Wand Labs. Microsoft a annoncé l’acquisition de Wand Labs, un éditeur d’applications de messagerie créé en 2013, pour un montant resté confidentiel. « Cette acquisition accélère notre vision et notre stratégie autour d’une offre de Conversation as a platform », commente Redmond sur son blog. Wand Labs s’est spécialisé dans l’ontologie sémantique, des services de cartographie, l’intégration des développeurs tiers et les interfaces conversationnelles. Cette dernière activité intéresse Microsoft au plus haut point dans sa volonté de se positionner sur les solutions d’intelligence conversationnelle concrétisées par les chatbot où langage naturel et intelligence artificielle se rejoignent. « Cela étend la puissance de Bing, Azure, Office 365 et les plates-formes Windows », assure Microsoft. Les ingénieurs de Wand Labs rejoindront ceux de Bing.
  • Nokia veut sortir Alcatel-Lucent de la Bourse. En marge de son assemblée générale, où l’ensemble du conseil d’administration a été réélu jusqu’en juin 2017, Nokia a annoncé vouloir s’emparer des derniers titres d’Alcatel-Lucent encore cotés en Bourse. Le propriétaire majoritaire de l’ex-équipementier français, a passé des accords pour acquérir 95,33% du capital d’Alcatel-Lucent (et 95,26% des droits de vote) à travers le rachat négocié de quelque 36 millions d’actions et obligations à échéance du 30 janvier 2019 pour un montant global d’environ 139 millions d’euros. Ensuite, Nokia devrait déposer auprès de l’AMF un projet d’offre publique de retrait en numéraire sur les dernières actions du français. Qui, à l’issue de cette opération, devrait avoir définitivement disparu du marché.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur