Télégrammes : Google renforce son IA, Objenious intègre Lora à Internet, Symantec renforce son offre mobile, Les Nokia Android débarquent en France

Business IntelligenceComposantsData & StockageLogicielsM2MMobilitéOperateursPolitique de sécuritéPoste de travailRéseauxSécuritéSmartphones

Un dernier petit tour par les télégrammes du soir s’impose avant de profiter des festivités du 14 juillet.

Google étend son IA avec Halli Labs. Google vient d’acquérir Halli Labs. Cette start-up indienne est spécialisée dans le machine learning et la programmation neurolinguistique. Son acquisition entre dans le programme Next Billion Users de la firme californienne qui vise, comme son nom l’indique, à conquérir son deuxième milliard d’utilisateurs, notamment ceux situés dans les régions en développement pas toujours pourvues d’infrastructures haut débit. L’intervention de Halli Labs, qui n’a officiellement vu le jour qu’en mai dernier, dans l’initiative de Google n’est pas très claire. Sur son blog, la start-up précise seulement qu’elle s’attache à « appliquer de nouvelles techniques pour résoudre de vieux problèmes ». Le montant de l’acquisition n’a pas été communiqué.

Objenious intègre l’IoT dans les systèmes existants. Objenious va tester l’intégration de protocoles Internet dans son réseau Lora dédié à l’Internet des objets (IoT). La filiale de Bouygues Telecom s’associe avec la start-up Acklio qui a développé la suite LPWA Software d’intéropérabilité et de sécurisation des échanges entre objets, applications et opérateurs. Objet du test : intégrer les protocoles IP, UDP et CoAP dans un cas d’usage. Cette pile IP devrait simplifier et accélérer l’intégration des solutions IoT pour créer de nouvelles applications et services. La division R&D de EDF sera la première à tester cette pile à travers un service de recharge de véhicules électrique en habitat collectif pilotable depuis un navigateur web sur le réseau Lora d’Objenious. L’utilisateur pourra ainsi, à distance, choisir le moment de recharge de son véhicule et en mesurer la consommation (donc la facturation) en temps réel.

Symantec veut sécuriser les mobiles. Symantec a annoncé l’acquisition de Skycure, une société basée en Israël et spécialisée dans la sécurisation des terminaux mobiles. Elle a notamment développé une application, disponible sur les magasins applicatifs, qui fait appel aux technologies d’intelligence artificielle (IA) et de machine learning pour arrêter les menaces qui tentent de pénétrer les smartphones. Détection des signatures virales, réputation, simulation de code, analyse comportementale… plusieurs approches sont exploitées en local sur le terminal et dans le Cloud. Si l’application s’adresse aux usages individuels, Symantec entend aussi viser le marché de l’entreprise. Skycure s’intègre en effet aux systèmes de gestion de la mobilité (MDM, EMM) de Citrix, Aiwatch, MobileIron, IBM, Microsoft…

Les Nokia Android arrivent en France. On a failli attendre. Mais ils finissent par arriver. Présentés en grande pompe au Mobile World Congress (MWC) de Barcelone en février dernier, les nouveaux smartphones Nokia sous Android « sans surcouche » arrivent enfin en France après le nouveau 3310. Désormais produits et distribués par HMD Global, le partenaire exclusif de Nokia sur les terminaux mobiles, les Nokia 3, 5 et 6 seront disponibles dans le courant de l’été. Le Nokia 6 et son écran 5,5 pouces, le plus haut modèle d’une gamme qui navigue entre entrée et milieu de marché, sera en vente le 1er août autour de 260 euros. Un peu plus accessible (220 euros), le Nokia 5 en 5,2 pouces arrivera courant août, mais exclusivement dans les boutiques physiques et en ligne d’Orange et Sosh. Une offre d’accès à 1 euro sera proposée. Enfin, le Nokia 3 (5 pouces) est lui disponible depuis le 27 juin pour 160 euros en quatre couleurs comme les autres modèles. Il restera à voir si HMD Global réussira le pari de faire revenir Nokia sur le marché désormais bien encombré du smartphone.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur