Télégrammes : Huawei P9 voit double en photo, Vivaldi débute, Succession disputée au Syntec Numérique, SAP et IBM collaborent

CloudMobilitéNavigateursPoste de travailRégulationsSmartphones
1 0 Donnez votre avis

Alors que la tempête des Panama Papers n’en finit pas de souffler, les télégrammes du soir apportent une lecture pacifiée de l’actualité.

  • Le P9 de Huawei voit double. Huawei vient de présenter, à Londres, son nouvel opus, le P9. Un smartphone 4G+ sous Android 6 plutôt haut de gamme au vu de ses caractéristiques : écran 5,2 pouces Full HD, processeur Kirin 955 deux fois quatre cœur 64 bits (à 2,5 GHz et 1,8 GHz), 3 Go de RAM et 32 Go de stockage extensible jusqu’à 128 Go en microSD, batterie généreuse de 3000 mAh taillée pour offrir plus d’une journée et demi d’autonomie. Le tout encadré par une coque en aluminium et un verre premium 2.5D et un design dans la continuité du P8. Le tout pour un prix très compétitif de 549 euros dans sa version de base. Mais le P9 étonne surtout par son double capteur d’image Leica de 12 millions de pixels chacun. Deux lentilles visant à améliorer la qualité photo. La première se concentrant sur les couleurs, l’autre sur les détails en noir et blanc. Le procédé améliorerait la capture d’image dans des conditions de faible luminosité. A voir. Huawei a également présenté une version Plus du P9 avec un écran plus grand (5,5 pouces), une mémoire plus large (64 Go et 4 Go de Ram), une batterie plus puissante (3400 mAh) et un prix plus étendu (699 euros). Les deux appareils seront respectivement disponibles les 29 avril et 1er juin.
  • Le navigateur Vivaldi fait ses premiers pas. Créé par un des fondateurs d’Opera, Jon von Tetzchner, Vivaldi débarque donc en version 1.0 avec quelques atouts dans sa manche : raccourcis clavier personnalisables, interface optionnelle façon ligne de commande, support des mouvements de la souris, groupe d’onglets, personnalisation de l’interface très poussée, etc. Le butineur s’est approprié le moteur de rendu HTML Blink de Google et il est même possible d’intégrer les extensions de Chrome. Il faudra néanmoins attendre quelques mois avant de voir débarquer le client mail intégré, la synchronisation des marque-pages, des paramètres et autres extensions. Vivaldi est disponible pour les plateformes Windows, OS X et Linux.
  • Syntec Numérique : Godefroy de Bentzmann face à Alexandre Zapolsky. Deux candidats à la succession de Guy Mamou-Mani, le président de Syntec Numérique qui arrive au bout de son second mandat, se sont déclarés. Déjà annoncée fin 2015, la candidature de Godefroy de Bentzmann, le co-président de Devoteam (aux côtés de son frère), est confirmée. Le dirigeant est actuellement premier vice-président du syndicat patronal des SSII, éditeurs de logiciels et sociétés de conseil en technologies. Lors du renouvellement du conseil d’administration, en juin prochain, Godefroy de Bentzmann devra affronter la candidature d’Alexandre Zapolsky, le fondateur et Pdg de Linagora, une société de services en logiciels libres. En 2011, Alexandre Zapolsky est le premier dirigeant de l’Open Source à avoir fait son entrée au conseil d’administration de Syntec Numérique. Il y préside la commission ‘international’.
  • SAP et IBM renforce leur partenariat. Les deux acteurs de l’IT se sont mis d’accord pour intégrer les technologies Cloud et d’informatique cognitive (promue par Watson) au sein des solutions S/4 HANA et HANA. IBM et SAP vont coordonner leurs efforts au sein des deux sièges sociaux à Walldorf en Allemagne et Palo Alto en Californie. L’objectif est de développer des solutions basées sur le cloud, sur site, les fonctionnalités cognitives, l’engagement client et l’expérience utilisateur, des services intégrés et une feuille de route pour des éléments spécifiques à l’industrie. IBM devrait apporter son expertise dans les API de l’informatique cognitive. Sur la partie client et utilisateur, SAP devrait compter sur l’équipe ix (Interactive Experience) d’IBM qui s’est récemment étoffée.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur