Télégrammes : Intel travaille sur Ice Lake, Linkedin gère la présence, Opera Max arrêté

AppsCollaborationComposantsLogicielsMobilitéNavigateursPoste de travail

Pendant que notre président fait quelques dribbles avec des joueurs de l’OM, il est temps de lire les télégrammes du soir.

Intel planche sur Ice Lake. Le fondeur de Santa Clara a dévoilé le nom de code de la neuvième génération de processeurs : Ice Lake. La note d’Intel reste néanmoins très succincte en indiquant seulement que les puces seront gravées en 10 nanomètres. La firme rajoute même le sigle + derrière la gravure pour insister sur sa capacité à optimiser la finesse de gravure en 10 nanomètres. La semaine prochaine (le 21 août exactement), elle va lancer les puces Coffee Lake, gravées en 14 nanomètres. Intel doit faire face à une concurrence de plus en plus forte avec AMD et ses puces Ryzen.

LinkedIn gère la présence. Dans le giron de Microsoft, le réseau social professionnel intègre de plus en plus de collaboratif. Le service de messagerie vient ainsi d’intégrer la gestion de présence. A travers une petite pastille verte (pleine ou évidée), il sera possible pour un interlocuteur de savoir si la personne est disponible ou non. Cette fonctionnalité est disponible sur l’application PC et mobile. Elle s’inspire de ce qui existe sur Skype. Il est possible de désactiver cette fonctionnalité dans les paramètres de confidentialité. La gestion de présence est en phase de déploiement assure nos confrères de ZDnet et il faudra attendre quelques semaines avant d’être disponible complètement.

Opera Max disparaît. L’application a été supprimée de Google Play. Elle avait été lancée en 2014 et avait pour ambition de compresser les données des apps mobiles via un système de proxy vers les serveurs de la société.  En fait, il s’agissait d’une déclinaison en app du mode Off-Road (ou Turbo) de son browser. Au fil du temps, la solution a été enrichie de fonctionnalités supplémentaires en 2016, dont un mode privé destiné à bloquer les trackers de publicité ainsi que d’autres connexions indésirables. La dernière mise à jour date de juillet 2017 avec la version 3.0. En arrêtant cette application, Opera préfère concentrer ses investissements et sa R&D sur le navigateur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur