Télégrammes : Jackpot pour le CEO de Linkedin, Sigfox au Mexique, Le Sénat US boute BlackBerry, UEFI troué

M2MMobilitéRégulationsRéseauxSécuritéSmartphones
0 1 Donnez votre avis

Plus de 79% des candidats au baccalauréat ont obtenu leur diplôme, mais pas besoin de rattrapage pour lire les télégrammes du soir.

Jackpot pour le patron de Linkedin. Le rachat par Microsoft pour 26,3 milliards de dollars va faire des heureux. Au premier rang, on trouve le fondateur du réseau social professionnel, Red Hoffman qui empoche 2,88 milliards de dollars en cédant ses actions à la firme de Redmond. Mais il y a un autre bénéficiaire en la personne de Jeffrey Weiner, CEO de Linkedin. En plus de la vente de ses actions pour un montant de 138,3 millions de dollars, le dirigeant peut escompter obtenir en cumulant le salaire annuel, les actions, les bonus, une enveloppe totale de 88,64 millions de dollars. En cas de licenciement, le contrat de Jeffrey Weiner prévoit un parachute doré compris entre 29 et 21 millions de dollars. De quoi voir venir et ne pas être dans le besoin.

Sigfox se déploie au Mexique. Sigfox vient d’annoncer son déploiement au Mexique. L’opérateur français qui déploie un réseau à basse consommation et longue portée (LPWA) dédié aux objets connectés s’appuie sur l’opérateur local IoTNet Mexico et WND, son partenaire de déploiement pour l’Amérique latine. Ils entendent notamment couvrir la capitale Mexico et ses 21 millions d’habitants avant la fin de l’année. Le service devrait couvrir l’échelle nationale dans le courant 2017. Le Mexique constitue le deuxième pays d’Amérique latine couvert par Sigfox. Qui compte désormais 21 pays totalisant 1 milliard d’habitants à l’échelle mondiale.

Les sénateurs américains abandonnent Blackberry. Les sénateurs américains vont, une fois n’est pas nécessairement coutume, suivre les traces de Barack Obama. Ils vont, eux aussi, abandonner leurs Blackberry. Mais alors que le président des Etats-Unis se verra cantonné à un Samsung Galaxy S4 ultra sécurisé, les sénateurs pourront choisir entre un Galaxy S6 ou un iPhone SE. De son côté, Blackberry vient d’annoncer qu’il abandonnait définitivement la production de ses modèles de téléphones classiques à clavier et sous son propre OS. Un pas de plus vers la disparition de Blackberry du marché des smartphones.

Une faille dans l’UEFI. Un chercheur en sécurité, Dmytro Oleksiuk, connu sous le pseudo Cr4sh, a trouvé une faille dans l’UEFI, solution qui remplace progressivement le BIOS. La vulnérabilité en question a été découverte sur un ordinateur portable ThinkPad T450s de Lenovo. Elle permet d’exécuter, dans le System Mode Management (SMM ; mode d’exécution privilégiée sur les processeurs x86), du code arbitraire qui peut entraîner la désactivation de la protection en écriture du firmware. Un tiers qui parviendrait à s’engouffrer dans la brèche pourrait notamment couper la fonction Secure Boot (vérification de l’authenticité du chargeur d’amorçage) et passer outre l’outil Credential Guard (dispositif de virtualisation sous Windows 10 pour éviter la fuite de données), souligne ITespresso. Lenovo ne semble pas le seul concerné. Des PC portables HP et des cartes-mères Gigabyte seraient également touchés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur