Télégrammes : Java le plus populaire des langages, Google Maps déconnecte, Pistage interdit pour Facebook en Belgique, 45 milliards pour les bâtiments automatisés

AppsBig DataData & StockageDéveloppeursJuridiqueM2MMobilitéProjetsRégulationsRéseaux
1 8 Donnez votre avis

Les fonctionnaires seront-ils payés au mérite ? En attendant de le savoir, les télégrammes du soir ne déméritent pas.

  • Java est redevenu le langage le plus populaire. L’index de Tiobe a livré son classement de novembre 2015 où Java a repris sa place de leader laissé un temps à C. En troisième position, on retrouve C++. Parmi les autres enseignements, on constate la poursuite de la croissance de Swift le langage d’Apple pour la création d’applications. La conséquence de cette poussée est la chute d’Objective-C qui dégringole de la 3e à la 14e position. Un peu plus énigmatique est la remontée spectaculaire de l’Assembleur qui passe en un an de la 29e place à la 11e. De même, Ruby et MATLAB sont des langages en devenir avec une côte de popularité en forte hausse.
  • Google Maps branche le mode déconnecté. L’application cartographique sous Android prend maintenant le mode offline. Une fonction attendue depuis quelques années par les utilisateurs et déjà présente sur d’autres plateformes comme Nokia Here. Concrètement, il suffit de chercher un lieu (pays, quartier) ou un itinéraire, et ensuite de le télécharger. Une autre option consiste à aller dans le menu choisir la fonction « Offline Areas » et ajouter sa carte. Ainsi, quand le terminal sera dans une zone sans réseau, le mobinaute pourra accéder à ses informations cartographiques et avoir une actualisation quand il retrouve une connexion à Internet. Ce service est pour l’instant en cours de déploiement sur Android et devrait l’être prochainement sur iOS.
  • Facebook n’a plus le droit de pister les internautes en Belgique. A l’heure où Facebook introduit une fonction de géolocalisation de proximité des contacts sur son application mobile, le tribunal de première instance de Bruxelles vient d’ordonner à l’entreprise américaine d’arrêter de pister les internautes du pays non inscrits sur le réseau social sous peine d’une astreinte de 250 000 euros par jour. Cette décision fait suite à la plainte déposée au printemps dernier par la CPVP. La Cnil belge a estimé illégales les pratiques de Facebook de tracer les internautes belges qui n’ont pas de compte sur la plate-forme de réseautage via les cookies et les traces laissées en ligne (depuis les « Like » affichés sur les sites web notamment) alors que, selon la loi, ils doivent explicitement donner leur accord au réseau social. Ce qui semble difficile sans disposer d’un compte. La CPVP estime notamment que, par recoupement, Facebook peut déterminer l’identité des internautes pistés, ce qui constitue une violation de leur vie privée. Facebook, qui se retranche derrière sa simple prestation d’hébergeur des données et a renvoyé la responsabilité à sa filiale irlandaise, a fait appel de la décision de justice.
  • L’Europe en tête du marché des bâtiments automatisés. Le cabinet d’études ABI Research prévoit que le marché des systèmes de contrôle automatique des bâtiments (building automation) génèrera 45 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2021. Un marché dans lequel les objets connectés joueront un rôle clé. Les immeubles de bureau constitueront la plus forte demande pour les systèmes de contrôle automatisé de la ventilation, du chauffage et de l’éclairage des bâtiments suivi de ceux dédiés au commerce de proximité et des environnements d’accueil du public (administrations…). L’Europe s’inscrira comme la première région de cette industrie suivie de l’Amérique du Nord et de l’Asie-Pacific. Un marché que se partagent Honeywell, Schneider Electric, Johnson Controls et Siemens à hauteur de 60% du secteur.
Crédit Photo : Juefraphoto-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur